Dans la première partie de notre couverture médiatique de l'événement INDUSTRY, nous avons rencontré Miquel Serrano, directeur du salon, qui nous a parlé de la nouvelle vision qu'il avait de l’événement. En ce qui concerne cette quatrième édition, et l'ajout du domaine des machines-outils en particulier, Serrano a expliqué qu'il a ajouté ce segment pour attirer les utilisateurs du segment des machines-outils dans le domaine de la fabrication additive. Comme annoncé dans l'interview, ses explications semblaient logiques et justifiées, mais nous voulions savoir si cette décision était vraiment efficace pour les sociétés de FA qui exposaient cette année. Nous avons donc décidé de vérifier l'efficacité de cette stratégie en leur demandant comment le salon s'est déroulé pour elles et si elles ont effectivement pu bénéficier des visiteurs de l'espace machines-outils.

Andrea Valdivieso

Renishaw

Notre première conversation a été avec Andrea Valdivieso, responsable marketing chez Renishaw Ibérica. Lorsqu'on lui a demandé si c'était une bonne idée d'intégrer le secteur des machines-outils dans cette édition, Valdivieso a déclaré :

« Tout d'abord, il est à noter que le salon accueillera tous les deux ans l'espace machines-outils. Notre opinion est peut-être un peu biaisée car Renishaw se spécialise dans plusieurs secteurs d'activités et certaines de ces activités incluent également une relation étroite avec l'industrie des machines-outils. Aujourd'hui, par exemple, même si nous présentons une large gamme d'applications de FA, nous présentons également nos produits de métrologie. En ce sens, si nous devions évaluer le nombre de visiteurs en fonction de leur intérêt, je dirais que 50% de nos visiteurs sont venus pour la FA et 50% pour l'autre partie des services que nous offrons»

HP

Le Marketing Manager de HP Iberia, Monica Colomé nous a accueillis sur leur stand au salon INDUSTRY. Contrairement à Renishaw, HP a présenté en exclusivité leurs solutions d'impression 3D, et Colomé a pu constater une différence flagrante par rapport à l'édition précédente :

« Il est difficile de trouver des gens qui pensent en 3D. Nous avons remarqué que de plus en plus de gens sont venus pour les procédés de fabrication conventionnels et après leur visite du salon, ont commencé à considérer la FA comme une option en termes de production. Pour HP, il est clair qu'il y a une légère évolution en termes de pénétration, mais les deux technologies doivent être côte à côte afin de permettre à la FA d'évoluer. »

Pour Colomé, il y a encore une certaine crainte chez les utilisateurs qui considèrent la FA comme une technologie futuriste pour l'instant. Placer la FA à côté des procédés de fabrication conventionnels, c'est donner une chance à l'utilisateur de comparer et de comprendre la FA, et surtout de réaliser que la FA n'est pas si effrayante.

Sicnova3D  

Daniel Avila (on the left), José Manuel Sanchez

Siconva3D est un distributeur espagnol de solutions d'impression 3D. Le groupe ne fournit que des marques reconnues de l'industrie. Le groupe développe et commercialise également sa propre marque d'imprimantes 3D industrielles, JCR. En tant que distributeur, le groupe Opère principalement en Amérique Latine, en Espagne et au Portugal. Nous avons rencontré Daniel Avila, spécialiste des ventes internes et José Manuel Sanchez, directeur du développement des canaux de distribution de l'entreprise.

Les deux experts du marché espagnol croient fermement que « l'ajout de la zone machines-outils a plus de sens pour la route vers l'industrialisation ». En effet, en comparant leur présence l'année dernière au salon et la quatrième édition du salon, les spécialistes de Sicnova ont déclaré que cette édition d’INDUSTRY était bien meilleure que l'année dernière. En effet, « aujourd'hui, 50 % des gens pensent que la FA est pour l'avenir et ils ne sont pas prêts à investir dans la technologie maintenant. C'est la raison pour laquelle nous nous concentrons sur l'éducation. Enseigner aux gens à l'aide de cas d'utilisation de la FA est la meilleure façon de montrer ce que la technologie peut faire. De plus, comme le salon passera désormais tous les deux ans d’INDUSTRY à l'IN(3D)USTRY, cela permettra facilement aux gens de se sentir plus à l'aise avec la technologie. »

Rösler

Frances Colom

Rösler est une entreprise qui se concentre également sur l'éducation. Avec le lancement récent de leur marque de FA, AM Solutions, le spécialiste du post-traitement est plus que déterminé à favoriser l'intégration de la FA au sein de diverses industries. Frances Colom, spécialiste en R&D, décrit le fait que, bien que la technologie est encore à ses débuts en Espagne, Rösler investit beaucoup pour encourager son adoption.

Si la technologie d'impression 3D elle-même est considérée comme une technologie futuriste, le domaine du post-traitement est un monde fascinant pour les professionnels espagnols. La présence de leur système de post-traitement industriel sur le salon a soulevé des questions sur l'importance et l'utilisation des solutions de post-traitement et les différentes étapes (sablage, polissage et polissage profond) pour atteindre la surface souhaitée de la pièce imprimée 3D.

Sisma

Albert Ventayol, Marco Giuseppe Andreetta (on the left)

Ce que nous avons trouvé intéressant lorsque nous avons rencontré Sisma, c'est que nous avons discuté avec deux personnes extérieures au marché espagnol : Albert Ventayol et Marco Giuseppe Andreetta. C'était intéressant d'avoir leur point de vue sur ce salon et la vision qu'ils ont pour les marchés de la FA en Espagne et en Italie.

C'était la deuxième fois que Sisma exposait à INDUSTRY, et contrairement à Renishaw et HP qui ont vu l'intérêt naissant des visiteurs de la zone machines-outils, pour la FA, nos deux personnes ressources ont déclaré que 70 % des personnes qui sont venues sur leur stand étaient directement intéressées par la FA.

Il faut noter que Sisma a présenté deux produits intéressants : son système de lit de poudre, la technologie "Laser Metal Fusion", et un système SLA "Digital Light Processing", dont la forme ovale est très accrocheuse. Les deux plates-formes peuvent être utilisées pour des applications industrielles, joaillières et médicales.

En comparant les marchés espagnol et italien, Andreetta a déclaré : « Le marché espagnol semble se concentrer sur l'outillage alors que les utilisateurs italiens s'intéressent surtout à la mode et à la bijouterie quand on parle de FA. De plus, on peut trouver 80% des applications dentaires en Espagne et seulement 20% des applications industrielles, ce qui n'est pas vraiment le cas en Italie. Le marché italien est aussi un marché naissant dans la FA, mais je crois qu'avec la bonne technologie, nous y arriverons»

D'autres sociétés comme ARRK Europe Ltd nous ont également donné un feedback positif de leur présence sur le salon.

 

En résumé, les entreprises exposantes ont été globalement satisfaites de cette quatrième édition d'INDUSTRY. L'intégration de l'espace machines-outils semble être un grand atout pour le salon. Cependant, nous avons aussi parlé à quelques autres professionnels dont les attentes n'ont pas vraiment été comblées en termes de prospects.

Ces professionnels voulaient garder l'anonymat au sujet de leur feedback. Cependant, après mûre réflexion, nous nous sommes rendus compte que ces professionnels ont aussi l'habitude d'exposer dans les plus grands événements de l'industrie. La vérité est que, si ces professionnels comparent le marché espagnol aux marchés français, britannique ou même allemand où ils rencontrent des utilisateurs avancés de la FA, il y a une forte probabilité qu'ils reviennent d'INDUSTRY un peu déçus. Sans mentionner le fait que l’Espagne reste pour l’instant une région d’affaire où les utilisateurs sont fortement attachés à leur langue. Cependant, en ce qui concerne cette édition d'INDUSTRY, les entreprises de la FA doivent reconnaître que le marché espagnol évolue lentement, mais sûrement.

 

 

 

 

Interview réalisée par Laura Depret & Kety SINDZE – Photos prises par Laura Depret. Crédit : 3D ADEPT Media.

Il est maintenant possible de poster gratuitement des opportunités d’emplois dans l’industrie de la Fabrication Additive sur 3D ADEPT Media.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com