Etait-ce une bonne idée de passer d’IN(3D)USTRY à INDUSTRY ? (Partie 1) – Interview avec Miquel Serrano

Miquel Serrano – Director of the show – INDUSTRY 2019

Si vous vous intéressez à la technologie, Barcelone est l'endroit idéal pour découvrir les différents secteurs de la technologie. Tout au long de cette semaine, la ville organise une combinaison de congrès et d'expositions consacrés aux nouvelles technologies : IoT solutions, Automation & Robotics, Transplast, Moules & Matrices, Connectivité & Données, Machines-outils et IN(3D)USTRY. En un mot, tout l'univers technologique de l'Espagne en un seul endroit.

Parmi cette liste d'expositions attrayantes, IN(3D)USTRY a été l'exposition principale qui a suscité l'intérêt de 3D ADEPT Media pour le salon. Il y a quelques mois, l'organisateur, Fira de Barcelona, a annoncé un nouveau nom pour cette 4ème édition du salon et l'ajout de deux nouveaux secteurs : la fabrication avancée et le secteur des machines-outils.

Toutes ces nouveautés semblaient intéressantes, mais intrigantes par rapport à la toute première édition du salon, qui visait à faire connaître les possibilités offertes par l'impression 3D et la fabrication additive. Au fil du temps, la stratégie de l'organisateur a évolué. Les deux premières éditions ont marqué l'introduction des technologies de fabrication additive sur le marché espagnol, la troisième édition a mis l'accent sur le thème « From Needs to solutions », a vu l'ouverture à de nouveaux secteurs et l'internationalisation du salon, et cette quatrième édition a aussi connu l’addition d'autres domaines.

Premières (fausses) impressions du salon

Lorsque nous sommes entrés pour la première fois dans le nouveau hall de cette quatrième édition, nous avons été impressionnés par la grande taille du hall, capable d'accueillir toutes ces entreprises de différents secteurs. Cependant, l'arène dédiée aux imprimeurs 3D n'a accueilli qu'une vingtaine d'entreprises, principalement espagnoles ou LATAM, à la fois revendeurs et fabricants. Jusqu'à présent, il n'y avait pas de grande différence significative par rapport à la troisième édition.

Notre première interview a été réalisée avec un représentant d'un fabricant d'imprimantes 3D (dont le nom ne sera pas mentionné à la demande de la source), qui était présent pour la première fois à INDUSTRY. A première vue, il ne s'attendait pas à un tel mix de secteurs et ne semblait pas comprendre sa pertinence au regard de l'évolution du salon. Fira Barcelona a-t-elle complètement renoncé à encourager l'adoption de la FA/impression 3D ?  Tout semblait indiquer que c'était le cas.

Nous avons donc décidé de discuter de la stratégie derrière l'ajout continu de nouveaux secteurs au salon avec Miquel Serrano, le directeur du salon.

Serrano a d'abord rappelé la vision qu'il a de l'exposition : en ce qui concerne la FA, « nous ne voulons pas seulement montrer des imprimantes 3D. Notre objectif est de montrer des cas réels d'utilisation qui permettront aux utilisateurs de tirer parti de la FA. L'année dernière, par exemple, nous avons ajouté de nouveaux secteurs comme la robotique et l'ajout de ces secteurs a montré que l'impression 3D est limitée pour répondre aux exigences de ce marché. La FA peut faire partie d'un processus de fabrication, mais elle ne constitue pas toute la chaîne de valeur. »

 Qu'est-ce que cela signifie exactement pour l'évolution de la FA en Espagne ?

Eh bien, comparé au Royaume-Uni et à l'Allemagne, nous devons encore aider les entreprises à comprendre la FA. Nous n'abandonnons pas cette mission. La présence d'entreprises comme IAM3DHUB le prouve. Les entreprises espagnoles ont besoin d'une sorte de sessions de coaching 101 qui leur permettront de comprendre la FA, comment l'utiliser et les possibilités technologiques pour leur entreprise ou projet. C'est ce que fait IAM3DHUB aux côtés d'autres entreprises, et c'est la raison pour laquelle ils sont ici."

L'ajout de nouveaux secteurs ne ralentira-t-il pas le développement de la FA - en particulier l'ajout du secteur des machines-outils ?

Tout d'abord, il est à noter que les entreprises du secteur "machines-outils" exposeront sur ce salon tous les deux ans. Nous savons que la FA n'évolue pas aussi rapidement que nous l’aurions souhaité. Notre objectif n'est pas de ralentir l'évolution de la technologie, mais plutôt de permettre son développement par des procédés de fabrication conventionnels. Cependant, la réalité montre que les visiteurs ont encore peur d'exploiter la FA qu'ils considèrent comme une technologie futuriste. La stratégie consiste donc à susciter l'intérêt des visiteurs pour le salon avec ce qu'ils connaissent déjà : les procédés de fabrication conventionnels. En venant ici pour voir les procédés de fabrication conventionnels, il y a de grandes chances qu'ils finissent par découvrir la FA. De plus, le fait de permettre la coexistence de ces deux types de technologies pendant la durée d'un événement ne devrait pas seulement être un avantage pour les sociétés de FA. En effet, la FA est une technologie qui progresse à un rythme rapide. En permettant un véritable dialogue entre ces acteurs, notre objectif est aussi de donner une chance aux entreprises spécialisées dans les techniques de fabrication conventionnelles d'apprendre des entreprises de la FA, les facteurs clés qui pourraient leur permettre de développer leurs procédés de fabrication - "à un rythme aussi rapide -.

Sur le long terme, notre objectif est d'établir une véritable connaissance de la FA sur le marché espagnol et de permettre à ces technologies d'évoluer ensemble.

Comment vous faîtes ça ?

 A travers des cas d'utilisation et des thèmes discutés lors des congrès, d'une part, et d'autre part, à travers les visiteurs. Comme l'an dernier, les visiteurs peuvent découvrir un large éventail de possibilités de FA grâce aux cas d'utilisation présentés dans l'INDUSTRY Arena. Nos exposants ont présenté par exemple de vrais modèles médicaux imprimés en 3D, de vraies pièces imprimées en 3D conçues et fabriquées pour le secteur automobile, l'art et la mode.

HP Booth at INDUSTRY 2019

En ce qui concerne les sujets, bien que la majorité des sujets abordés aient fait ressortir un bon mélange de connaissances dans différents secteurs d'activité, l'accent a été mis sur « l’impression 3D au service de la santé », un sujet qui avait déjà prédominé lors du salon de l'année dernière.

Real 3D Printed medical parts produced by Renishaw. – INDUSTRY 2019

Et les visiteurs ? Pouvez-vous dresser le profil du type de visiteurs qui assistent au salon cette année ?

Nous avons reçu de nombreux visiteurs cette année. Il n'est pas encore possible de donner des données exactes du salon. Mais, à première vue, on constate que le secteur de la robotique et les secteurs AR & VR attirent surtout les jeunes. Les entreprises de ces domaines ont pour objectif d'éduquer les jeunes le plus tôt possible afin qu'à la fin de leurs études, il soit plus facile de les embaucher.

Alors que la zone des machines-outils attire principalement les utilisateurs avancés, la zone de la FA a vu quant à elle, la prolifération des utilisateurs potentiels et des débutants sur le terrain.  Ces utilisateurs comprennent un taux élevé de décideurs qui aimeraient en savoir plus sur la FA et sur la façon de l'appliquer à leur entreprise et à leurs ingénieurs, qui non seulement utilisent la technologie, mais qui peuvent aussi influencer le processus décisionnel.

En résumé, au début de cette édition d'INDUSTRY, nous étions assez sceptiques quant à l’ajout continu de ces nouveaux secteurs et leur pertinence dans l'adoption de la FA en Espagne. Les explications de Serrano semblent logiques et tout à fait justifiées. Mais comment les exposants de la FA perçoivent ce changement ? Les explications de Serrano devaient être étayées par des faits réels, d'où nos interviews avec plusieurs sociétés de la FA qui exposent sur le salon. #RestezConnectés

Interview réalisée par Laura Depret & Kety SINDZE – Photos prises par Laura Depret. Crédit : 3D ADEPT Media.

Il est maintenant possible de poster gratuitement des opportunités d’emplois dans l’industrie de la Fabrication Additive sur 3D ADEPT Media.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com

Spécialiste en communication corporate et marketing à 3D Adept, Kety a un grand intérêt pour les innovations technologiques, précisément pour la portée de l’impression 3D sur différents secteurs d’activités. Afin d'en tirer profit à juste mesure, bon nombre de choses doivent encore être découvertes sur les technologies qui façonnent le monde de demain.