Spécialiste des nanotechnologies, des sciences de la vie et de la biologie monocellulaire, Cystosurge annonce que son unité d’Impression 3D est devenue une entreprise autonome. Baptisée Exaddon AG, l’entité autonome développe des solutions de micro fabrication additive.

Pour ce qui est de la genèse de la spin-off, l’unité d’impression 3D de Cytosurge a été lancée il y a deux ans et demi, suite à la nouvelle orientation de la maison mère. Cette orientation consistait à explorer les applications possibles de la technologie brevetée FluidFM® de Cytosurge dans le domaine de la micro fabrication additive.

Développée il y a 10 ans à l’ETH Zurich, la technologie FluidFM® est le résultat de plusieurs solutions pour les clients de l’industrie pharmaceutique ainsi que de la recherche académique dans le domaine des sciences cellulaires et biologiques.

Le cœur de métier d’Exaddon AG est un autre exemple frappant que nous n’avons pas encore tous vu dans l’industrie de la fabrication additive

 Jusqu’à présent, dans le domaine de la microfabrication, les entreprises qui ont déjà capté le radar des médias sont Multiphoton, Nanoscribe et Nanofabrica, pour n’en nommer que quelques-unes.

Exaddon AG se distingue des noms cités ci-dessus par la fabrication additive de composants métalliques microscopiquement petits. Jusqu’à ce que l’entreprise le confirme, nous n’étions pas sûrs de pouvoir parler de l’impression 3D métal, comme l’implique le concept plus formel.

Baptisé « CERES », leur système d’impression 3D sur métal imprime avec une résolution nanométrique des objets minuscules dans des tailles allant de 1 µm à 1000 µm.

« La décision originale de développer cette technologie révolutionnaire de fabrication additive et d’établir une équipe gagnante de spécialistes pour développer cette nouvelle application de la technologie FluidFM a définitivement porté ses fruits pour nous. La réaction positive constante du marché de diverses industries et de grandes entreprises à l’égard de la technologie de micro-impression 3D FluidFM confirme que notre décision était la bonne », commente le Dr Pascal Behr, CEO de Cytosurge. « Compte tenu de la nature unique de l’activité de fabrication additive et des exigences spécifiques de nos marchés cibles clés tels que l’industrie des semi-conducteurs, nous sommes convaincus qu’une société indépendante peut réaliser beaucoup mieux les opportunités de croissance élevée dans ce marché émergent si elle peut se concentrer entièrement sur cet objectif clé. Nous sommes très fiers d’annoncer aujourd’hui la création d’Exaddon AG à cette fin et je suis convaincu qu’Edgar et son équipe vont prospérer », ajoute le Dr Behr.

Edgar Hepp, CEO de la nouvelle entité et employé dès la première heure, est confiant en la maturité technologique et l’avenir de l’entreprise. Selon Cystosurge, la technologie suisse est déjà prête pour la commercialisation.

Vous pouvez maintenant poster vos offres d’emploi sur 3D ADEPT Media. Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram !Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com




Passionnée de nouvelles technologies, je m'intéresse particulièrement aux technologies d'impression 3D et leurs capacités d'impacter significativement les modes de production dans divers secteurs d'activités. Conscient de l’importance de cette technologie pour transition vers l'industrie 4.0, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept