#Impression3D: les moments forts de 2017

2017 a été une année pleine d’innovations et de surprises sur le marché de l’impression 3D. L’année a été marquée par de gros investissements pour des entreprises en croissance, des partenariats pour développer tous les domaines où l’impression 3D peut être appliquée, des innovations dans le domaine médical mais aussi dans les systèmes de fabrication, des améliorations dans le système éducatif et d’innombrables réalisations de professionnels et d’amateurs d’impression 3D dans d’autres secteurs d’activité.

En cette fin d’année, un retour sur certains des événements majeurs de l’industrie de l’impression 3D est plus que nécessaire afin d’apprécier / déprécier ce qui s’est passé et d’être préparé à ce que nous pouvons attendre de 2018. Alors, que pouvons-nous retenir de 2017?

  1. Nouveaux matériaux du côté industriel

    Les matériaux sont une partie essentielle de la technologie d’impression 3D. Des acteurs de l’industrie tels que HP ont lancé une plateforme de matériaux 3D ouverte en collaboration avec des sociétés de l’industrie chimique et des partenaires de premier plan pour offrir les meilleurs matériaux de leur catégorie.
    En outre, dans sa nouvelle offre de solutions de fabrication additive, 3D Systems a lancé un ensemble de systèmes d’impression qui comprend trois nouveaux matériaux de nylon de production, d’une part, de nouveaux plastiques de production et des matériaux métalliques.

    2. Une année productive pour les logiciels 3D

    Le logiciel d’impression 3D de Carbon développe ses outils industriels pour concevoir et fabriquer des pièces polymères à l’aide de la technologie et des résines DLS (Digital Light Synthesis ™) de la société. Les nouvelles fonctionnalités de ce logiciel incluent des supports automatiques avancés ainsi que des simulations rapides et sécurisées.

    De plus, Ultimaker a basé sa stratégie sur deux nouveaux logiciels: Ultimaker Cura et Cura Connect. Ultimaker Cura permet une intégration transparente des applications de CAO industrielles telles que SolidWorks et Siemens NX, tandis que Cura Connect permet aux utilisateurs de gérer un ensemble d’imprimantes 3D Ultimaker, créant une solution accessible pour le prototypage, l’outillage et la production à petite échelle.

    3. Un grand nombre d’imprimantes 3D révélées

    Aria est entrée dans la famille des imprimantes 3D de bureau d’EnvisionTEC. Idéale pour les fabricants de bijoux de bureau, les biens de consommation tels que les jouets et les miniatures ainsi que les pièces industrielles, Aria intègre un moteur UV à LED, une glissière Z à deux axes et un plateau en verre optique au lieu du plastique.

    Uniz a lancé 5 nouvelles imprimantes 3D avec une nouvelle technologie d’impression appelée peel uni-directionnel (UDP) et 53 autres nouveaux produits.

    Enfin, MakeX nous a surpris avec Migo, son imprimante 3D FDM portable et au prix abordable.

    4. Partenariats et acquisitions: #Ensemble pour réussir

    Les partenariats sont probablement la grande force des acteurs de cette industrie. Les grands joueurs ont collaboré avec d’autres acteurs dans et hors de l’industrie de l’impression 3D.
    Materialise par exemple, a collaboré avec un large éventail d’entreprises: dans l’industrie de la mode avec Safilo pour produire des lunettes imprimées en 3D et Tailored Fits pour mettre en place une chaîne d’approvisionnement numérique pour des chaussures de ski sur mesure. Le fournisseur de services d’impression 3D a acquis ACTech, un spécialiste de la production de séries limitées de pièces en métal coulé hautement complexes.
    Materialise et Simufact ont signé un contrat de licence OEM pour permettre aux utilisateurs de mieux contrôler le processus de pré-construction en appliquant la simulation Simufact dans leur environnement habituel de préparation de données.

    Le groupe Prodways a finalisé l’acquisition d’AvenAo, spécialiste de l’intégration d’applications de conception 3D.

    5. L’industrie médicale: un secteur en pleine croissance pour l’impression 3D

    Stratasys a présenté BioMimics, une solution capable d’imprimer en 3D des modèles médicaux conçus pour répondre aux demandes des principaux hôpitaux, chercheurs et fabricants d’appareils médicaux de l’industrie.

    L’ETH Zurich a utilisé l’impression 3D pour créer un cœur artificiel en silicone.

    6. L’éducation, un domaine où des efforts restent à faire

    Les entreprises sont de plus en plus sollicitées pour une main-d’œuvre qualifiée et compétitive dans le domaine de l’impression 3D et de la numérisation 3D. Des acteurs tels EOS en sont clairement conscients et font la promotion de l’impression 3D dans les universités et les instituts de recherche.

    Creaform a offert 50 licences groupées gratuites du logiciel VXmodel scan-to-CAD et du logiciel VXinspect.

    7. Attention à la réglementation!

    Un oeil doit rester ouvert concernant la réglementation de ce secteur en pleine croissance. En effet, plus la technologie progresse, plus les réglementations sont mises en œuvre pour assurer une utilisation plus sûre de la technologie.

    8. Art & Architecture: des secteurs fascinants pour l’impression 3D

    Neri Oxman (du MIT) a présenté au salon de Milan des sculptures en verre imprimées en 3D en collaboration avec Lexus.

    Little Planet Factory a imprimé en 3D des répliques des planètes du système solaire

         9. Le coin fab lab

       Les chercheurs du campus de l’Université d’Okanagan ont créé un dispositif de capteur de qualité imprimé en 3D qui vise à filtrer l’eau potable.

        10. Et … 2018?

2017 a été une année de grands changements et de croissance pour l’impression 3D. Cette liste n’est pas exhaustive. Elle ne fait que souligner certains des faits marquants sélectionnés par l’équipe de 3D Adept et donne un aperçu de la dynamique et de l’évolution qui se présentera sur le marché de l’impression 3D en 2018.

Nous sommes impatients de partager avec vous les dernières nouvelles, les défis et les innovations que ce marché présentera.

Meilleurs vœux!