L’impression 3D dans les universités et les instituts de recherche

EOS, fournisseur international de technologies pour l’impression 3D industrielle des métaux et polymères, promeut l’impression 3D auprès des universités et des instituts de recherche à travers son programme Academia.

Courtesy of MTU Aero Engines – via TCT mag

Comment ça marche?

Dès leur inscription, les participants ont un accès exclusif à des mises à jour régulières publiées par les spécialistes de la fabrication additive : exemples d’applications, livres blancs et diverses activités pédagogiques spécialement conçues pour l’enseignement.

De plus, trois nouveaux modules, proposés en exclusivité permettent aux chercheurs et maîtres de conférence de tester personnellement les nombreuses possibilités que présente l’impression 3D. Si ce système leur permet de transmettre leurs connaissances à d’autres, il permet surtout aux universités d’attirer davantage d’étudiants aux cours dédiés aux technologies de l’impression 3D.

Le module « Freshman » est conçu pour les établissements qui souhaitent acquérir les principes de base de l’impression 3D afin de les enseigner dans leurs propres cursus. Le kit Sintratec, un kit comprenant un équipement de base pour un système d’impression 3D utilisant de la  poudre, permet aux formateurs de mettre en pratique et d’enseigner les principes fondamentaux de la fabrication additive d’un point de vue technologique et applicatif.

Le module « Graduate » permet de commencer à travailler immédiatement avec la technologie d’impression 3D et de suivre un enseignement pratique. Les établissements bénéficient du système de frittage laser S1 de Sintratec à des conditions avantageuses et reçoivent une formation à l’issue de laquelle leur est délivré un certificat EOS Academia. Les utilisateurs se familiarisent par conséquent plus vite avec le monde de l’impression 3D et acquièrent une première expérience pratique de la fabrication additive.

Le module « Scientist » est destiné aux établissements désireux d’exploiter les innombrables possibilités de l’impression 3D industrielle à des fins pédagogiques et de recherche. Les participants ont accès à certains systèmes EOS (à la fois pour les métaux et les polymères) ainsi qu’à une formation de plusieurs jours sur le site d’EOS. Grâce à ce programme et à un système d’impression 3D industrielle, les universités sont en mesure d’exploiter tout le potentiel de cette technologie à des fins de recherche.

Adrian Keppler, PDG et porte-parole de la direction d’EOS GmbH, explique : « En tant que leader technologique sur ce marché, nous avons à cœur de préparer les scientifiques et les étudiants aux exigences professionnelles de demain. C’est pourquoi notre programme Academia s’adresse spécifiquement aux universités et instituts de recherche et leur offre le nec plus ultra en termes d’équipement. »

 

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux!



Kety S.

Spécialiste en communication corporate et marketing à 3D Adept, Kety a un grand intérêt pour les innovations technologiques, précisément pour la portée de l’impression 3D sur différents secteurs d’activités. Afin d'en tirer profit à juste mesure, bon nombre de choses doivent encore être découvertes sur les technologies qui façonnent le monde de demain.