Materialise s’est associé au leader de la lunetterie Safilo pour créer la nouvelle collection printemps-été 2017 d’OXYDO, avec une collection capsule de montures produites par impression 3D qui transforment les lunettes en véritables sculptures. La nouvelle collection capsule d’OXYDO est une véritable marque d’intention qui révèle ce dont la fabrication additive est capable aujourd’hui et la direction qu’elle pourra faire prendre au secteur de la lunetterie dès demain.

La capacité de l’impression 3D de produire des structures géométriques complexes et organiques et des modèles particulièrement légers est parfaitement exploitée par le secteur de la lunetterie pour créer des montures plus confortables avec moins de matière.

Comme l’explique Francis Bitonti, un artiste new-yorkais ayant collaboré avec OXYDO pour la conception des modèles : « Nous nous sommes concentrés sur l’utilisation des capacités de l’impression 3D pour produire des éléments décoratifs très subtils tout en conservant une silhouette résolument minimaliste. Nous nous sommes intéressés à l’apparence que pourrait prendre la nouvelle génération d’ornements. »

La collection capsule 2017 d’OXYDO offre une interprétation contemporaine, sophistiquée et révolutionnaire de l’esthétique de la mode italienne en combinant les formes classiques des styles ronds et en œil-de-chat avec des silhouettes ultra-modernes que seule l’impression 3D peut proposer. Les structures créées par impression 3D qui composent chaque monture sont produites dans l’usine de fabrication additive certifiée de Materialise, qui abrite des machines spécialement dédiées à la production de lunettes. Après une fabrication en polyamide 12, les montures sont envoyées au traitement de post-production en plusieurs étapes Luxura de Materialise afin d’en renforcer les performances et l’apparence.

« Chez Materialise, notre but a toujours été de repousser les limites du secteur. Avec Safilo et sa position de leader dans le marché de la lunetterie, nous avons trouvé un partenaire dont les ambitions sont similaires aux nôtres, a déclaré Alizera Parandian, responsable des projets d’équipements de la personne pour Materialise. Les secteurs de la lunetterie et de la fabrication additive ont formé une relation symbiotique, dans laquelle chaque acteur aide l’autre à placer la barre plus haut et à défier constamment les conventions. Je suis impatient de découvrir où ce partenariat nous mènera ensuite. »