Que retenir du « Milan Design Week » ?

Depuis le 4.04.2017 jusqu’aujourd’hui, Milan accueille le salon du design au cours duquel l’impression 3D sculpturale a été mise à l’honneur.

Les entreprises d’architecture ont exposé leurs plus belles créations réalisées via les principes de l’impression 3D. De ces exposants, on retiendra deux noms aujourd’hui :

Zaha-hadid Architects (ZHA), entreprise d’architecture basée à Londres, qui transforme tout type d’espace, propose des solutions créatives dans tous les secteurs d’activités.

Elle expose « Shadows », créée de Thallus, une structure expérimentale. Il s’agit d’un design organique simulé par ordinateur. La structure est imprimée 3D dans une bande continue de plastique PLA (Polyatic Acid) de 7km de long. Afin de réaliser cette sculpture dont la ressemblance est frappante à celle d’une plante, le groupe de recherche de ZHA se sert d’une extrudeuse rattachée à un bras robotique.

Thallus démontre ici l’exploration du groupe de recherche (code ZHA) dans la génération de géométries par le calcul. Tous les détails fluides qui transparaissent démontrent les possibilités de «ce qu’on peut maintenant réaliser en termes de mécanisation et de personnalisation dans les industries de l’architecture, de la construction et de l’ingénierie».

Le second nom est celui de Neri Oxman de MIT. Professeur, architecte et designer, Neri
Oxman est une femme qui a fondé  le groupe de recherche Mediated Matter. Celui-ci découvre et exploite les conceptions du design à travers diverses disciplines.

Au salon de Milan, elle présente des sculptures en verre imprimées 3D en collaboration avec la marque de voitures de luxe Lexus. La philosophie « YET » est au cœur du design des véhicules de la marque japonaise. Venant de l’anglais « Pourtant », « Yet permet de dégager des synergies entre des objectifs apparemment contradictoires comme, par exemple, un design spacieux et pourtant (yet) aérodynamique. »

Pour revenir à Neriman, Lexus demande l’aide de la jeune femme et de celle de son équipe pour réaliser des colonnes de verre imprimées en 3D « en utilisant un matériau ancien et une technologie moderne ». La technique n’est pas
simple car elle doit parfaitement équilibrer les conditions de la chambre de construction pour assurer un support adéquat des couches de verre successives.

Enfin si ces colonnes sont une réussite, la présence de Luxe est aussi liée au Lexus Design Award 2017, dont les œuvres des finalistes ont été présentées au salon de Milan.