Image via BASF

A Formnext 2018, le responsable de communication de BASF m’a dit que l’entreprise n’allait jamais se lancer dans la production de matériaux qu’on traiterait sur les imprimantes 3D métalliques. Donc, lorsque j’ai lu le titre de ce communiqué de presse pour la première fois, je me suis dit que l’entreprise avait changé d’avis (et il n’y a rien de mal à changer d’avis) : ça y est, elle se lance dans la fabrication additive métallique. En lisant le communiqué de presse, j’ai réalisé à quel point j’avais tort. Fait surprenant et intéressant, BASF lance un filament métallique pour l’impression 3D FFF.

Baptisé Ultrafuse 316L, le composite métal-polymère pour la fabrication de filaments fondus (FFF) est conçu pour la production rentable de pièces entièrement métalliques. Les applications de ce matériau comprennent les prototypes, l’outillage métallique et les pièces métalliques fonctionnelles, pour n’en nommer que quelques-unes.

A la fin du processus de fabrication additive, la partie finale est en acier inoxydable 316L.

Alors, c’est quoi cet Ultrafuse 316L ?

L’Ultrafuse 316L intègre les propriétés des polymères et nécessite le même type de procédés d’impression 3D que les matériaux FDM habituels. En effet, il a déjà été prouvé que le filament peut être imprimé sur l’Ultimaker S5. La seule différence avec les autres matériaux FDM est que dans ce cas spécifique, le polymère contenu dans l’Ultrafuse 316L agit comme liant. Une fois le polymère principal de la « partie verte » éliminé, on obtient une partie brune composée de particules métalliques pures et d’un liant résiduel (liant secondaire).

En outre, l’entreprise explique que le processus de frittage subséquent à des températures juste en dessous de la température de fusion du métal enlève le liant secondaire de la partie brune et provoque la coalescence des particules métalliques. Le matériau atteint ses propriétés finales après frittage, par exemple en ce qui concerne la dureté et la résistance.

« L’Ultrafuse 316L peut, sous certaines conditions, être traitée sur n’importe quelle imprimante FFF conventionnelle à matériau ouvert », explique François Minec, Directeur Général, BASF 3D Printing Solutions. « Notre objectif était de développer un filament métallique de haute qualité qui rend la fabrication additive de pièces métalliques considérablement plus facile, moins chère, plus rapide et accessible à tous. »

Comparaison du filament métallique à la technologie MIM

« Par rapport au MIM (Metal Injection Molding), l’Ultrafuse 316L offre une solution conviviale qui ouvre de nouvelles opportunités de production », déclare Athanassios Kotrotsios, Directeur Général, iGo3D. « Pour atteindre le plein potentiel du filament métallique et assurer un démarrage solide, il est nécessaire de comprendre que l’Ultrafuse 316L n’est pas un filament conventionnel, » explique Kotrotsios. « Notre objectif est de vous fournir un service complet, de la première demande jusqu’à la pièce finie et frittée, afin d’intégrer l’impression 3D métal dans votre processus de fabrication. »

Collaborations avec Ultimaker, Igo3D et MatterHackers 

Les partenariats avec Ultimaker, Igo3D et MatterHackers permettent à BASF de réaliser un véritable changement dans la façon dont les industriels utilisent les imprimantes 3D de bureau.

« L’Ultimaker S5 place la barre plus haut pour l’impression 3D professionnelle en offrant une expérience d’impression 3D sans tracas avec des matériaux de qualité industrielle. Nous sommes fiers d’annoncer que les profils d’impression pour l’Ultrafuse 316L seront ajoutés au marché Ultimaker », déclare Paul Heiden, Senior Vice President Product Management, Ultimaker. « Les professionnels de l’impression 3D du monde entier peuvent alors utiliser la technologie FFF pour produire des pièces métalliques fonctionnelles à des coûts et des délais considérablement réduits par rapport aux méthodes traditionnelles. »

Vous pouvez maintenant poster vos offres d’emploi sur 3D ADEPT Media. Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com