L’impression 3D a souvent été au cœur de certaines des créations les plus étranges et extraordinaires – certaines d’entre elles ont même réussi à figurer dans le Livre Guinness des records. Aujourd’hui, nous ajoutons une autre à cette liste exhaustive : le record du plus grand nombre de diamants sertis dans une bague.

L’histoire a commencé en 2018 lorsque Kotti Srikanth, propriétaire de “Diamond Store” par Chandubhai, une unité de Hallmark Jewellers, a décidé de redéfinir le paysage de la bijouterie en diamant en relevant un nouveau défi, qui a conduit à la création de The Divine – 7801.

Le choix d’une belle fleur de lotus pour la forme

L’équipe créative a réalisé de multiples itérations avant de choisir la forme d’une belle fleur de lotus pour la bague. Les fleurs sont très significatives dans la culture indienne et leur importance peut varier lorsqu’il s’agit de mariages, de cadeaux, de soins médicaux ou même de spiritualité.

Le Lotus est une fleur sacrée dans la tradition indienne. Cette fleur est considérée comme une fleur sacrée en raison de son association avec des divinités indiennes comme Bramha, Vishnu, la déesse Lakshmi et Saraswati. Pour nos experts en bijoux, cette fleur “reflète l’essence traditionnelle dans chacun de ses 46 pétales“.

Après la conception, l’équipe a eu recours à la conception assistée par ordinateur (CAO) pour déterminer la quantité de diamants nécessaire pour la bague qu’elle souhaitait créer. En ce qui concerne la fabrication, ils ont fait appel à Imaginarium, l’une des plus grandes sociétés d’impression 3D et de prototypage rapide en Inde. La société utilise certaines des technologies de FA métal bien connues dans son environnement de production, mais vous avez certainement entendu parler d’eux plus récemment lorsque nous avons reporté sur les efforts de la communauté de l’impression 3D dans le monde entier.

Au cours du processus de fabrication de cette bague, Imaginarium a expliqué sur son site web que « la bague était divisée en sept sections différentes, l’anneau et six pétales, qui seraient maintenus ensemble par une vis à stigmates. L’anneau a d’abord été imprimé dans de la résine directement coulable – une technique de prototypage rapide (RPT) – et ensuite coulé en or. Pendant que la base de la bague était conçue, coulée et mise au point, Srikanth et son équipe ont entrepris de se procurer les diamants. Ce processus a pris un certain temps, car ils voulaient s’assurer que tous les diamants étaient homogènes et qu’il n’y avait aucun conflit. Les diamants ont été sertis dans la bague et les pétales en utilisant une technique de micro pavé qui permet de sertir de petites pierres en plusieurs rangées sur toute la surface d’un dessin de manière très précise ».

Après plusieurs vérifications par les deux parties, la bague a été envoyée au Guinness World Records qui a confirmé que 7 801 diamants naturels sont extraits ensemble, offrant ainsi un sentiment d’excellence homogène.

N.B. : ce record a de nouveau été battu le 30 novembre 2020 par Renani Jewels avec 12 638 diamants dans une bague.

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram ! Si vous avez une innovation à partager pour le prochain numéro de notre magazine numérique ou si vous avez un article à faire connaître, n’hésitez pas à nous envoyer un email à contact@3dadept.com