La technologie d’impression 3D permet de raconter une histoire ou de représenter une œuvre d’art à travers des modèles, des répliques et des miniatures. Les miniatures imprimées en 3D présentées aujourd’hui représentent des scènes historiques chinoises.

Shining 3D, un fabricant connu pour ses imprimantes 3D EinStart, son logiciel EinScan et ses scanners 3D, a lancé l’année dernière une initiative consistant à numériser des œuvres d’art et des artefacts pour créer une base de données en ligne sur l’art et d’autres objets historiquement significatifs.

Professeur Nan Yu de l’Académie des Beaux-Arts de Guangzhou, a aidé l’équipe de de sculpture de l’institution à reproduire une scène de l’histoire chinoise: la nomination de Tso Tsung-Tang, l’un des quatre ministres importants de la fin de la dynastie Qing, au poste de directeur à l’Académie de Lujiang.

Parlant de la combinaison de l’art et de la technologie 3D, Nan Yu a déclaré: «La combinaison de l’art et de la technologie 3D peut rendre l’histoire abstraite représentative, permettre au public de revivre l’histoire, expérimenter le virtuel traditionnel du respect des enseignants et permettre de mémoriser les événements.

Le processus artistique de la scène miniature

La scène miniature comprenait 5 parties:

– Le chef de l’Académie de Lujiang a demandé au magistrat de remettre la lettre de nomination, afin que la cérémonie de nomination puisse être préparée.
Tso Tsung-Tang a rejoint le banquet (le printemps suivant à l’académie), accompagné par le magistrat, les deux instructeurs, le disciplinaire et le chef.
– Les étudiants ont accueilli à la fois Confucius et le nouveau principal.
– Après l’école, le nouveau directeur, le magistrat et les deux instructeurs ont été invités à boire un verre par le chef de l’académie.
– Tso Tsung-Tang a été invité, quelques jours plus tard, à la salle Xingxian pour un banquet.

D’un point de vue technique, une fois que les membres de l’équipe ont porté les costumes, ils ont collecté des données 3D en effectuant une numérisation 3D avec EinScan-Pro de SHINING 3D.


Deuxièmement, avec les données 3D, ils ont utilisé la modélisation de données pour créer les architectures dans la scène.

Enfin, les caractères ont été imprimés en 3D avec la technologie SLA et la pièce d’art a été colorée.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux!



About the author

Spécialiste en communication corporate et marketing à 3D Adept, Kety a un grand intérêt pour les innovations technologiques, précisément pour la portée de l’impression 3D sur différents secteurs d’activités. Afin d'en tirer profit à juste mesure, bon nombre de choses doivent encore être découvertes sur les technologies qui façonnent le monde de demain.

Related

%d blogueurs aiment cette page :