Whirlpool, le fabricant américain d’appareils électroménagers, va collaborer avec Spare parts 3D pour la production de pièces détachées. Le spécialiste de l’électroménager souhaite exploiter l’impression 3D pour améliorer son service après-vente.

Spare Parts 3D est une société basée à Singapour qui profite de l’impression 3D pour accélérer l’industrialisation. La start-up propose un logiciel en ligne appelé « Digipart » qui permet à ses utilisateurs de déterminer la partie la plus rentable qu’ils peuvent avoir en utilisant l’impression 3D. La société a expliqué qu’elle effectue actuellement un test bêta pour des fonctions telles que le dépôt d’inventaire numérique, le système de cotation et de commande. Les résultats seront mis à la disposition de tous les clients de Spare Parts 3D d’ici la fin de l’année.

Impression 3D de pièces de rechange pour l’électroménager

La production de pièces de rechange a le vent en poupe dans l’industrie du transport ainsi que dans l’industrie automobile.  Ce type de production a souvent été réalisé par les fabricants et distributeurs d’appareils électroménagers mais n’a pas été largement adopté au début, surtout en France, un des pays qui a commencé à offrir ce type de service dans leur service après-vente.

En ce qui concerne Whirlpool, le fabricant veut changer la donne dans son domaine d’expertise. La collaboration entre les deux sociétés a débuté en novembre 2017.

Whirlpool voulait que Spare Parts 3D s’attaque à deux problèmes clés dans l’analyse d’un catalogue : l’obsolescence et les cas de pénurie. L’équipe singapourienne a donc examiné automatiquement plus de 11 000 UGS et a découvert que 7 % des UGS étaient rentables sur le plan économique et convenaient à une fabrication utilisant la fabrication additive.

Pour en revenir à l’utilisation de l’impression 3D pour les pièces de rechange, le fabricant utilisera trois types de procédés : HP, FDM, SLA combinés avec 5 matériaux (ABS, ABS V0, PA12, Résine de type caoutchouc et résines de type PP). Une première pièce, un bouton poussoir en Nylon fabriqué avec la technologie MFJ, ouvre le bal de cette offre qui s’ajoute au service client de l’entreprise.

Une première pièce qui apportera certainement de l’espoir dans l’utilisation de l’impression 3D pour l’industrie de l’électroménager. Franco Secchi, Directeur du Service Consommateurs et de la Qualité de Whirlpool EMEA, a commenté le succès de cette collaboration : « Spare Parts 3D m’a donné une vision pragmatique de l’utilisation de l’impression 3D dans notre métier. Je sais que nous ne ferons pas de gros lots de production avec cette technologie, mais il y a une excellente valeur pour résoudre les problèmes d’obsolescence et de pénurie qui se transforment généralement en faibles volumes de demandes. De cette façon, l’impression 3D peut avoir un impact direct et significatif sur notre service clientèle. »

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com




Spécialiste en communication corporate et marketing à 3D Adept, Kety a un grand intérêt pour les innovations technologiques, précisément pour la portée de l’impression 3D sur différents secteurs d’activités. Afin d'en tirer profit à juste mesure, bon nombre de choses doivent encore être découvertes sur les technologies qui façonnent le monde de demain.