L’impression 3D SLS fait partie de ces technologies de fabrication additive qui attirent l’attention pour plusieurs raisons. La liberté de création et la précision dans chaque détail de la partie imprimée en 3D en sont quelques-unes.

AGH University of Science and Technology a récemment comparé deux types de technologies d’impression 3D SLS que nous avons trouvé intéressants à partager. Le département de fabrication de l’université basée en Pologne utilise plusieurs types d’imprimantes 3D SLS EOS, Zcorp et Sinterit. Afin de répondre à leurs besoins en matière de fabrication additive, l’équipe de chercheurs dirigée par Piotr Dudek, professeur adjoint à l’Université des sciences et technologies de l’AGH, a récemment analysé les différences entre différents types de systèmes d’impression 3D SLS. Ils ont choisi pour cela l’imprimante 3D SLS EOS et Sinterit Lisa.

 « Nous utilisons la grande imprimante 3D EOS depuis longtemps et nous voulions la comparer avec Sinterit Lisa, en vérifier les possibilités – dit Piotr Dudek. Dans la technologie SLS, chaque détail compte. La température de la chambre d’impression, le système de distribution de poudre, le chauffage ou le mécanisme de déplacement laser sont des caractéristiques très précises et importantes. Nous voulions tester si l’appareil de Sinterit est la solution valable. »- ajoute Dudek.

L’équipe de Piotr Dudek présente le volume d’impression impressionnant comme le principal avantage de l’imprimante 3D EOS. Comme ils l’expliquent, les grandes pièces peuvent être imprimées en même temps à l’aide de systèmes d’impression 3D de grande taille tels qu’EOS.

En parlant de Sinterit Lisa, le premier avantage mis en avant est le système de portique de l’imprimante 3D qui peut être pré-calibré, ce qui signifie qu’après l’avoir sorti de sa boîte, l’utilisateur n’aura pas besoin de passer des jours sur les réglages.

En ce qui concerne les matériaux, AGH University fait valoir qu’en tant qu’université, il n’est pas économique pour elle d’imprimer les pièces séparément sur une grande imprimante. Étonnamment, l’utilisation de matériaux pour une petite imprimante 3D SLS s’avère être une solution moins coûteuse pour imprimer un grand nombre de modèles différents pour un grand nombre d’étudiants. En effet, selon les chercheurs, il est possible d’utiliser aussi peu qu’un ou deux litres de poudre pour commencer à imprimer.

L’équipe de Piotr Dudek souligne quelques points intéressants concernant les petits systèmes d’impression 3D SLS, mais leur comparaison montre aussi quelques limites. Les petits systèmes d’impression 3D SLS sont certainement moins chers que les grandes machines SLS, mais leur prix a une raison d’être. Les chercheurs ont seulement souligné l’impressionnant volume d’impression comme le principal avantage des grandes imprimantes SLS mais n’ont pas comparé la qualité de deux pièces qui ont été imprimées sur les deux types de systèmes, ni la vitesse d’impression de chaque système.

De plus, il va sans dire que l’achat d’un système d’impression industrielle 3D est un investissement à haut risque comparé à un petit système d’impression 3D SLS mais la rentabilité que l’utilisateur attend et la façon dont il l’utilisera sont quelques raisons qui peuvent justifier chaque achat.

Ainsi, à notre avis, la comparaison de deux types de systèmes d’impression 3D SLS nécessite des critères de comparaison bien définis en premier lieu… et les critères utilisés par les chercheurs de l’AGH University of Science and Technology ne sont pas suffisants pour déterminer la performance de chaque technologie.

Si vous utilisez à la fois un grand système d’impression 3D SLS et un petit système d’impression 3D, n’hésitez pas à partager votre point de vue sur le processus de fabrication et la qualité d’impression de chaque système.

Il est maintenant possible de poster gratuitement des opportunités d’emplois dans l’industrie de la Fabrication Additive sur 3D ADEPT Media

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com