DSM et la ville de Rotterdam ouvrent la voie aux composites circulaires avec un pont en plastique renforcé de fibres imprimé en 3D

DSM et Rotterdam collaborent actuellement à la conception et à la construction d’une nouvelle passerelle. La passerelle devrait être installée à Rotterdam d’ici la fin de 2020, une ville innovante reconnue pour l’utilisation de ponts composites.

Pour les autorités de Rotterdam, l’utilisation de composites est un moyen d’intégrer davantage la circularité et la durabilité. « La ville de Rotterdam est fière d’être un leader dans l’utilisation intelligente et circulaire des ponts composites. Avec Royal HaskoningDHV et DSM, nous continuons à repousser les frontières de la durabilité pour les ponts, en utilisant des thermoplastiques qui permettront une plus grande circularité. La passerelle en PRF imprimée en 3D en tant que composite circulaire s’aligne sur les objectifs ambitieux de notre ville en matière de durabilité, qui visent à réduire l’empreinte carbone et à promouvoir la qualité de vie, et nous sommes fiers d’être la première ville à la tester, l’imprimer et l’installer. Nous considérons l’utilisation de ponts composites comme une solution intelligente pour remplacer nos anciennes constructions. Avec plus de 1000 ponts à Rotterdam, nous cherchons constamment à repousser les limites pour développer la prochaine génération de ponts qui seront plus durables et circulaires avec des coûts de maintenance et de cycle de vie réduits », explique Mozafar Said, gestionnaire d’actifs de la ville de Rotterdam

Le prototype de ce pont composite circulaire a été annoncé en 2019 par Royal HaskoningDHV. Depuis lors, avec le soutien de DSM et de la ville de Rotterdam, le projet a été approfondi en ce qui concerne la durabilité et la circularité.  

La passerelle composite circulaire serait composée d’un thermoplastique renforcé de fibres appelé Arnite® qui combine haute performance et circularité. Au niveau de la fabrication, l’équipe prendra en compte les exigences de sécurité strictes pour la conception de la passerelle en PRF. Des capteurs pourraient également être inclus dans la passerelle pour construire son jumeau numérique. Les capteurs peuvent prévoir et optimiser la maintenance, ce qui garantit la sécurité et prolonge la durée de vie du pont.

Patrick Duis, spécialiste principal du développement d’applications et de la fabrication additive chez DSM déclare : « le pont composite circulaire imprimé permet la transition vers un type de pont plus durable et circulaire avec une usure minimale. Maintenant que nous disposons du nouveau matériau composite circulaire de source recyclable ainsi que des propriétés de performance requises, nous pouvons commencer à faire passer la conception écologique de l’infrastructure à un niveau supérieur ».

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram ! Si vous avez une innovation à partager pour le prochain numéro de notre magazine numérique ou si vous avez un article à faire connaître, n’hésitez pas à nous envoyer un email à contact@3dadept.com