Avi Reichental : « Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour être dans la fabrication additive. »

Avi Reichental est certainement l’une des figures qui se démarquent le plus dans le monde de la fabrication additive. A Formnext, nous avons fait la rencontre d’un homme simple et inspirant, une rencontre qui a soulevé des questions sur l’émergence de l’impression 4D, et la fusion entre robotique, intelligence artificielle et impression 3D, des questions qui vont au-delà de l’impression 3D/ la fabrication additive. En y répondant, Avi donne aux lecteurs et aux professionnels une autre façon d’appréhender les nouvelles technologies.

Avi, vous êtes un homme qui a plusieurs casquettes. Comment vous décririez-vous ?

Je suis un entrepreneur, un passionné de fabrication additive, de la conception générative, de l’intelligence artificielle. Je suis un investisseur de capital de risque, qui investit à la fois dans les startups et les entreprises plus matures.

Professeur-directeur au sein du programme de fabrication numérique à l’Université Singularity, je crois à la convergence des technologies pour créer de l’abondance dans la vie des hommes.

Toutefois, au-delà de cette vie dans les nouvelles technologies, je reste avant tout un mentor, un père, un grand père et…un vigneron, simplement une personne qui aime créer, fabriquer et construire des choses.

Parlant de création et de fabrication, décrivez-nous l’évolution de vos activités au cours des trois dernières années.

J’ai consacré les trois dernières années de ma carrière à trouver des entreprises en phase de démarrage dans le monde entier, des entreprises qui ont la capacité de briser certains des obstacles qui ralentissent la croissance de l’industrie : des obstacles relatifs à la taille, la création de valeur, à l’accessibilité et à la performance des matériaux. Le but étant de leur donner une chance de devenir un concurrent sérieux au moulage par injections et aux autres processus traditionnels.

Ainsi, au cours des trois dernières années, nous avons géré le portefeuille d’entreprises en phase de démarrage, nous avons été les premiers investisseurs dans ces entreprises. Ces entreprises ne viennent pas seulement des Etats-Unis, il s’agit par exemple de NXT Factory qui a déménagé de Pologne en Californie, Nexa3D qui a déménagé d’Italie en Californie. Nous avons également investi dans des sociétés indiennes : une société de dispositifs médicaux appelée Supercraft3D. Nous avons investi dans des sociétés californiennes et israéliennes et nous construisons progressivement un écosystème dans notre usine, XponentialWorks, qui converge avec ces startups et notre propre expertise dans divers domaines.

Nous avons également rencontré des entreprises de taille moyenne comme Techniplas, des fournisseurs de constructeurs automobiles… Ces entreprises sont à la recherche de différentes technologies que les startups sont en train de développer. Elles veulent savoir comment mettre en œuvre ces technologies dans les usines et comment devenir plus innovantes pour leurs clients.

Parlez-nous du concept d’« XponentialWorks »

« XponentialWorks » est un concept qui vise à grandir avec toutes les entreprises de notre portefeuille. Il implique que les startups vont travailler main dans la main avec des entreprises de taille moyenne qui peuvent leur donner un accès plus rapide à la validation des produits et les aider à traverser leur transformation.

D’autre part, les entreprises de taille moyenne bénéficieront d’un accès précoce aux technologies, et apprendront à imiter la façon dont les startups prennent des décisions et deviennent plus agiles.

C’est donc un écosystème gagnant-gagnant. Le temps nous a prouvé que c’est le meilleur moyen de briser toutes les barrières de la FA, et nous prenons plaisir à marquer cette différence.

Que pensez-vous de l’émergence de l’impression 4D ?

L’impression 4D est encore au début de la phase de recherche. C’est un domaine intéressant, il soulève l’idée que les matériaux peuvent avoir de la mémoire, qu’ils peuvent construire des géométries et déconstruire … mais je ne pense pas que dans la prochaine décennie, nous allons arrêter de parler d’impression 3D et commencer à parler d’impression 4D. De plus, beaucoup de ces industries mettront du temps à [l’adopter] avant leur émergence. Après tout, aujourd’hui à Formnext 2018, nous voyons l’évolution de 40 ans de stéréolithographie… L’impression 3D n’est devenue une véritable réalité il y a 5 ans, quand elle a finalement explosé dans l’esprit du public après plusieurs décennies de développement.

Qu’en est-il de la fusion de la robotique et de l’impression 3D ? Pensez-vous que la robotique remplacera les humains ?

Je fais beaucoup d’investissements liés à l’Intelligence artificielle et je suis très orienté sur ce monde de convergence de la robotique et de l’impression 3D. La réalité est que, oui, de plus en plus d’emplois et de services seront remplacés par des imprimantes guidées de manière autonome ; les usines disposeront des systèmes intégrés qui auront l’impression 3D, la robotique et l’IA, travaillant tous ensemble. J’appelle ça « la fabrication augmentée ».

La fabrication augmentée arrive et va changer la fabrication traditionnelle telle que nous la connaissons. Les emplois changeront, les emplois qui exigent certaines tâches répétitives disparaîtront et seront remplacés par des emplois dans lesquels il y a une collaboration avec la fabrication augmentée.

Toutefois, de nombreux emplois seront également créés grâce à cela, ils seront différents et il y aura un grand laps de temps entre la destruction de certains emplois et la création de nouveaux emplois. C’est quelque chose que nous devons gérer soigneusement en tant qu’innovateurs, entrepreneurs et chefs d’entreprise parce que le changement se produit plus rapidement que notre capacité à créer le remplacement.

Chez XponentialWorks, notre objectif est de récolter le bon côté de ce changement et de partager nos connaissances afin d’aider à traverser cette transformation.

Qu’est-ce que vous faîtes concrètement à ce sujet ?

Il y a quelques semaines, j’ai annoncé que j’allais faire don de services d’impression 3D à chaque équipe Xprize. C’est une organisation qui a mis en place des prix dans les domaines de l’espace, des océans, de l’éducation, de la santé, de l’énergie, de l’environnement, des transports, de la sécurité et de la robotique. Chacun de ces prix a créé une technologie qui améliore l’industrie et qui nous rapproche d’un monde plus durable. Ces équipes pourront donc créer des prototypes et faire gratuitement tout ce dont ils ont besoin, car s’ils réussissent, cela créera des emplois et des industries.

Nous avons également décidé de financer un prix Xprize qui motivera les chercheurs à trouver une énergie plus efficace, des énergies rechargeables stockées qui nous permettront non seulement de produire de l’énergie à partir de l’énergie solaire mais aussi de la stocker en l’utilisant.

Parlant de Formnext qui a été mentionné plus haut. Découvrez les grandes annonces d’XponentialWorks sur le salon :
Votre dernier mot ?

Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour être dans l’impression 3D et la fabrication additive. Les opportunités qui se sont présentées sont vraiment incroyables, même s’il reste encore de nombreux défis à relever. Nous n’avons [pas encore] tout résolu, personne ne peut le faire seul. Nous avons besoin de coalitions, d’écosystèmes et de partenariats.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com



%d blogueurs aiment cette page :