Anisoprint et l’Université Jacobs vont créer un écosystème d’impression 3D composite sur le campus.

La société d’impression 3D en fibre continue Anisoprint a annoncé un partenariat intéressant avec l’université de Jacobs, basée à Brême. Fondée en 2001, l’université Jacobs est une université privée de langue anglaise qui fait partie de l’écosystème mondial de l’Institut de technologie de Schaffhouse (SIT).   Ensemble, les deux organisations encourageront la recherche et l’éducation et assureront le transfert de technologie par la mise en place d’un écosystème d’impression 3D composite sur le campus.

Il y a beaucoup à apprendre sur la technologie brevetée de coextrusion de fibres continues (CFC), et un environnement de recherche centré sur cette technologie ne profitera pas seulement aux ingénieurs qui sont actuellement formés à l’Université Jacobs, mais aussi à l’équipe d’Anisoprint qui bénéficiera de l’expertise des universitaires.

Cela signifie que la start-up luxembourgeoise qui fabrique les machines transférera son équipe de recherche et développement (R&D) à Brême afin d’installer un laboratoire doté d’un équipement dédié sur le campus de l’université Jacobs.

Rappelons que, comme l’a dit une conversation entre 3D ADEPT Media et Melissa Orme de Boeing, « il est important que les universitaires soient liés à l’équation afin que la recherche qu’ils effectuent mène à une solution à un problème rencontré par l’utilisateur final ».

« Cet accord marque le début d’une collaboration à long terme en matière de recherche, d’enseignement et de transfert de connaissances dans un environnement technologique hautement innovant et perturbateur« , a déclaré le professeur Fabio Pammolli, président de l’université Jacobs. « Il s’agit d’une étape importante dans le cheminement de l’Université Jacobs dans son ambition de devenir l’une des 15 meilleures jeunes universités mondiales en se concentrant sur des domaines clés tels que la science des données pour les entreprises, l’informatique et les technologies quantiques, les matériaux avancés et la modélisation des systèmes complexes. En plus des avantages éducatifs, cette collaboration apporte une grande valeur à l’ensemble de la zone économique de Brême. »

Cette collaboration facilitera l’apprentissage croisé, le partage des connaissances et l’échange des meilleures pratiques dans de nombreux domaines de recherche. Les étudiants de l’Université Jacobs et du SIT auront la possibilité d’explorer les ressources pédagogiques, de participer à des programmes de formation et d’expérimenter les technologies d’impression 3D de pointe en accédant au laboratoire. Anisoprint accueillant différents projets de thèse et stages, les étudiants bénéficieront également de nouvelles opportunités de carrière dans un domaine technologique en pleine expansion, confirme un communiqué de presse d’Anisoprint.

Commentant cet accord, Fedor Antonov, CEO d’Anisoprint, a déclaré : « Notre objectif a toujours été d’apporter la pointe de la recherche au marché. La ville de Brême est un haut lieu mondialement connu de l’aérospatiale et de la science des polymères. Nous sommes au bon endroit et au bon moment. Le fait de faire partie de l’excellent écosystème de recherche de l’université Jacobs catalysera nos futures activités de recherche. »

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram !