La NASA a récemment attribué un contrat de 73,7 millions de dollars à Made In Space, Inc. pour la démonstration d’Archinaut One, un petit engin spatial produit par impression 3D. Le succès de cette démonstration jouerait un rôle clé dans l’approche d’exploration de la Lune vers Mars de l’Amérique.

Initialement attribué en 2016 par la NASA, Archinaut One est une technologie de fabrication et d’assemblage robotique dans l’espace.

 « La fabrication et l’assemblage autonomes et robotisés remodèleront le paysage de l’exploration spatiale et de l’infrastructure spatiale, et nous faisons un pas de géant vers cet avenir », a déclaré Andrew Rush, président et chef de la direction du MIS.  « Grâce à notre partenariat avec la NASA, nous construirons, pour la première fois, un actif optimisé pour l’espace en orbite qui prouvera l’efficacité de cette technologie, réduira les risques et offrira de nouvelles possibilités de fabrication dans l’espace ».

Une première campagne d’essais au sol réussie

Les principales technologies de fabrication additive et de robotique d’Archinaut ont déjà été testées sur Terre et ont été qualifiées pour les vols spatiaux.

L’objectif de ce projet est la construction de deux panneaux solaires de dix mètres, en orbite, pour alimenter un satellite de classe ESPA. Une fois en orbite, Archinaut One utilisera ses capacités étendues de fabrication additive de structure et sa robotique avancée pour fabriquer et assembler le système d’alimentation du satellite. Les panneaux solaires créés par Archinaut produiront près de 5 fois la puissance actuellement disponible pour les satellites de classe ESPA.

« La fabrication et l’assemblage de robots dans l’espace sont incontestablement des facteurs de changement et des capacités fondamentales pour l’exploration spatiale future », a déclaré Jim Reuter, administrateur associé de la Direction des missions en technologies spatiales de la NASA. « En prenant la tête du développement de cette technologie transformatrice, les États-Unis conserveront leur leadership dans l’exploration de l’espace alors que nous irons de l’avant avec des astronautes sur la Lune, puis sur Mars. »

Parmi les avantages notables de ces technologies, mentionnons : la construction rendue facile à distance, la présence d’antennes de télécommunications, de télescopes spatiaux à grande échelle et d’autres structures complexes dans l’espace; de petits satellites pour déployer des systèmes d’alimentation et des réflecteurs de grande surface qui sont actuellement réservés aux grands satellites ; l’élimination des limites imposées par les fusées en ce qui a trait au volume des véhicules spatiaux ; la réduction du risque inhérent aux sorties extravéhiculaires en accomplissant certaines tâches actuellement exécutées par les astronautes.

« La mission Archinaut One est un point de preuve critique pour valider l’utilisation de la fabrication et de l’assemblage robotique pour les activités d’exploration et de commercialisation spatiales », a déclaré Michael Snyder, ingénieur en chef du MIS. « Ces technologies nous permettent de contourner les contraintes de conception imposées par l’environnement de lancement et de créer des structures et des assemblages optimisés pour l’espace, démontrant ainsi des capacités sans précédent. »

Vous pouvez maintenant poster vos offres d’emploi gratuitement sur 3D ADEPT Media. Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com




Spécialiste en communication corporate et marketing à 3D Adept, Kety a un grand intérêt pour les innovations technologiques, précisément pour la portée de l’impression 3D sur différents secteurs d’activités. Afin d'en tirer profit à juste mesure, bon nombre de choses doivent encore être découvertes sur les technologies qui façonnent le monde de demain.