Une plateforme de réalité virtuelle pour des dessins en 3D dans l’air

« Des dessins 3D réalisés dans l’air ». Toute cette idée est basée sur une comparaison entre la façon dont on décrit les objets. Certaines cultures se servent de leurs mains pour décrire un objet, tandis que d’autres, en prenant en compte un angle artistique, utilisent des stylos pour faire ressortir les détails de l’objet.

Les chercheurs de Kaist, une université scientifique et technologique, combinent les forces de chaque technique avec la technologie 3D afin d’obtenir une conception de produit efficace en termes de temps et de coût.

 

Techniques d’esquisse en 3D

Les techniques d’esquisse 3D visent à aider les concepteurs à faire ressortir les informations 3D manquantes dans un dessin 2D.

Par exemple, « si un concepteur dessine deux courbes symétriques à partir d’un seul point de vue ou dessine les mêmes courbes à partir de points de vue différents, les indices géométriques qui restent dans ce processus sont collectés et interprétés mathématiquement pour définir la courbe 3D appropriée. En conséquence, les concepteurs peuvent utiliser l’esquisse 3D pour dessiner directement une forme 3D comme s’ils utilisaient un stylo et du papier. »

Il existe plusieurs outils d’esquisse 3D. Cependant, dans ce cas, l’esquisse avec des mouvements de la main dans des environnements de réalité virtuelle était la technique la plus appropriée parce qu’elle est facile et rapide. D’autre part, la conception ne peut pas être articulée seule par des mouvements bruts de la main ; par conséquent, il est difficile de les appliquer aux conceptions de produits. Sans compter que les utilisateurs seraient certainement fatigués après avoir levé les mains en l’air pendant tout le processus de dessin.

La nouvelle technique : « Agile 3D Sketching with Air Scaffolding »

Suite à la limitation susmentionnée, les élèves ont intégré des mouvements de la main et des croquis à la plume, répartissant les rôles en fonction de leurs forces.

« Les concepteurs utilisent leurs mouvements de main dans l’air pour créer des formes 3D brutes qui serviront d’échafaudages, puis ils peuvent ajouter des détails avec des croquis 3D à base de crayons sur une tablette. »

Parlant de ses domaines d’application, l’équipe a expliqué que cet outil pourrait être utilisé dans l’industrie automobile, l’électroménager, l’animation et l’industrie cinématographique, et la robotique. Les nouvelles technologies de production telles que l’impression 3D pourraient également en bénéficier afin de rendre le processus de fabrication plus rapide et plus flexible.

Le doctorant Yongkwan Kim, qui a dirigé le projet de recherche, a déclaré : « Je crois que le système améliorera la qualité du produit et l’efficacité du travail parce que les concepteurs peuvent exprimer leurs idées 3D rapidement et avec précision sans utiliser de logiciel de modélisation CAO 3D complexe. Je vais en faire un produit que chaque designer puisse utiliser dans différents domaines. »

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com

 

Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept