Travis Kalanick, le cofondateur d’Uber, se joint à d’autres investisseurs pour financer l’expansion du concept d’hôtels imprimés en 3D Habitas. Outre Kalanick, les autres investisseurs sont Tim Steiner, directeur général du supermarché en ligne Ocado, Justin Mateen, cofondateur de Tinder, et Div Turakhia, milliardaire indien spécialisé dans la technologie.

Fondée en 2014 par Oliver Ripley, Kfir Levy et Eduardo Castillo, la start-up a levé 20 millions de dollars pour porter l’idée d’hôtels imprimés en 3D sur de nouveaux marchés en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique.

En quoi consiste-t-elle ?

« Nous appelons nos hôtels, nos maisons. Conçues pour soutenir les modes de vie uniques que nous aimons, nos maisons redéfinissent l’expérience hôtelière conventionnelle. L’intimité, la nature, la musique, le bien-être et des espaces communs exquis ajoutent un élément de sens à chaque séjour.

Pour certains, nos maisons sont un lieu où l’on peut se déconnecter de la technologie, du travail ou de la vie – pour d’autres, c’est une chance de renouer avec les gens et les choses qui comptent le plus », explique la start-tup.

L’idée qui donne vie à Habitas vient du festival des arts du désert Burning Man, où Ripley a construit un camp destiné aux participants VIP.

Ils ont ensuite testé le concept à Tulum, au Mexique, où la construction a été réalisée par des menuisiers et des artisans locaux utilisant des matériaux durables. En ce qui concerne la technique de fabrication, la seule certitude est qu’ils utilisent la technologie d’impression 3D pour construire ces hôtels. « Nous les assemblons comme des Lego », a déclaré le cofondateur, sans donner plus d’informations sur la technique. Il a cependant ajouté que 100 chambres par mois peuvent être construites.

Selon M. Ripley, Habitas pourrait construire des hôtels modulaires de type villégiature en six à neuf mois, contre quatre à cinq ans pour un hôtel traditionnel. Il prévoit que huit sites Habitas seront lancés d’ici la fin de 2020, dont un hôtel namibien qui ouvrira ce mois-ci. Le Bhoutan et l’Arabie Saoudite sont d’autres sites en cours de prospection.

Sur le plan financier, les chambres d’un hôtel Habitas coûteraient entre 200 et 400 dollars par nuit (183 et 366 €), les classant ainsi entre les auberges et les hôtels cinq étoiles.

« Nous nous concentrons davantage sur les gens, la communauté, les expériences – un peu comme le Club Med pour notre génération », a déclaré M. Ripley au Financial Times. « Quel est l’équivalent du Club Med pour nous ? Des expériences incroyables avec de la nourriture, de la musique, le bon type de bien-être – pas le plus fantaisiste des spas, mais juste la possibilité de se reconnecter ».

À l’avenir, l’entreprise pourrait s’orienter vers le logement social ou le franchisage. Elle a déjà créé deux filiales pour les activités immobilières et manufacturières.

Image credit: Sophia Perlstein – Habitas N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram !    

Spécialiste en communication corporate et marketing à 3D Adept, Kety a un grand intérêt pour les innovations technologiques, précisément pour la portée de l’impression 3D sur différents secteurs d’activités. Afin d'en tirer profit à juste mesure, bon nombre de choses doivent encore être découvertes sur les technologies qui façonnent le monde de demain.