Image via morgenrot-eyewear.

Research And Markets a récemment dévoilé son analyse de l’utilisation de la fabrication additive sur le marché de la lunetterie pour la période de prévision 2019-2027. La technologie deviendrait une possibilité globale de 3,4 milliards de dollars d’ici 2028 et cette expansion serait attribuable à l’utilisation de la production de pièces finales.

Alors que de plus en plus de produits de consommation continuent d’explorer les avantages de l’impression 3D pour la personnalisation de masse et la production numérique de masse, le chercheur fournit aux intervenants de l’industrie de la lunetterie une description de toutes les technologies, matériaux et services de FA existants (y compris la capture 3D et les logiciels de personnalisation en ligne) qui pourraient offrir un avantage concurrentiel puissant, les utilisateurs de lunettes exigeant des options de personnalisation croissantes.

Bien que la production de la pièce finale soit un domaine d’intérêt majeur à moyen et long terme, le rapport analyse également d’autres utilisations actuelles de la FA dans l’industrie de la lunetterie, telles que le prototypage avancé et l’impression 3D de bureau, l’outillage et la fonderie de précision.

L’analyse montre que :

– Les technologies clés utilisées dans l’impression 3D de lunettes sont le jet de matériau pour le prototypage de haut niveau et la fusion en lit de poudre pour la production de pièces finales. La photopolymérisation en cuve est également utilisée aujourd’hui principalement pour les procédés de coulée à la cire perdue (et pour la production de certaines pièces), tandis que l’extrusion de filaments est utilisée pour le prototypage de bureau de base et certaines pièces internes destinées à une utilisation finale.

– Selon les données disponibles, l’ensemble de l’industrie actuelle des lunettes ophtalmiques génère des revenus de plus de 100 milliards de dollars par année. Cette industrie se développe de plusieurs façons et la personnalisation de masse demeure une tendance importante. Les utilisateurs s’attendent de plus en plus à pouvoir acheter des produits de lunetterie faits sur mesure pour eux.

– Le segment des lunettes imprimées en 3D devrait représenter une part relativement faible de tous les produits de consommation imprimés en 3D, tant en termes de matériaux que de matériel, en raison de la taille relativement petite des pièces imprimées. En même temps, c’est aussi l’un des tout premiers segments (avec les chaussures et certains produits de design) qui a déjà fait des progrès significatifs vers la production de pièces destinées à l’utilisation finale avec des technologies additives.

– Le principal matériau utilisé dans toutes les technologies de fusion à lit de poudre de polymère pour la fabrication de lunettes est le nylon 12 (PA122), qui est le matériau le plus largement utilisé pour ce type de procédé pour toutes les applications. Certains fabricants de lunettes imprimées en 3D ont mis au point des procédés de finition spéciaux pour obtenir un fini de surface plus lisse et des couleurs plus éclatantes, tout en réduisant la porosité des matériaux.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com

About the author

Related

%d blogueurs aiment cette page :