Dans les coulisses de Black Panther : vêtements imprimés en 3D

Vous avez probablement vécu (ou non) l’excitation du dernier film de super-héros de Marvel, Black Panter. Parlons de quelques éléments qui pourraient inspirer votre créativité.

L’objectif de la chef costumière Ruth E. Carter était d’apporter le mélange parfait entre les designs africains traditionnels et les éléments futuristes de la communauté développée de Wakanda. Elle a donc approché Julia Koerner, une designer spécialisée dans les vêtements imprimés en 3D.

Entre tradition et hypermodernité

Pour ceux qui n’ont pas vu la bande-annonce ou le film, disons que Wakanda est un pays africain qui a une technologie très avancée, mais en raison de son isolement du reste du monde, il a gardé des racines profondes dans sa culture africaine.

C’est pourquoi, les personnages du film devaient porter à la fois des costumes futuristes et anciens.

« Dans le cas de la mère de T’Challa, la reine Ramonda, la réponse à l’énigme réside dans l’impression 3D. » Pour Carter, la couronne de Ramonda devrait ressembler aux couronnes traditionnelles portées par les femmes zoulous mariées et l’impression 3D permet d’apporter la touche futuriste qui la fait paraître « Wakandan ».

Marvel Studios’ BLACK PANTHER..L to R: Shuri (Letitia Wright) and Ramonda (Angela Bassett)..Ph: Matt Kennedy..©Marvel Studios 2018

Ainsi, notre designer a d’abord numériquement créé un design qui mélange ces deux concepts, puis a profité du service de Materialise pour la partie fabrication.

En ce qui concerne la fabrication, l’expert en impression 3D a choisi la technologie de frittage laser et la poudre de polyamide 12. Pour rappel, le frittage laser est une technologie d’impression 3D où une pièce est produite en fondant ensemble une couche de particules de poudre avec un laser.

« Une fois la première couche terminée, une deuxième couche est ajoutée et ainsi de suite, jusqu’à ce que la pièce ait été complètement construite. Lors de l’utilisation du polyamide 12, les pièces qui en résultent ont tendance à être robustes et rigides, ce qui en fait (à première vue) un choix inhabituel de matériau pour un design qui nécessite une certaine flexibilité. »

Cependant, l’entreprise a expliqué que les résultats finaux d’une pièce imprimée en 3D sont tout aussi dépendants de la conception que du matériau et de la technologie. Julia a donc conçu une structure qui a été conçue dans la mesure où elle permet la flexibilité du polyamide fritté au laser.

Les pièces résultantes étaient assez souples pour être portées confortablement par Angela Bassett, l’actrice jouant la reine Ramonda, et assez raide pour conserver leur forme et maintenir cet imposant rôle royal.

Marvel Studios’ BLACK PANTHER
Ramonda (Angela Bassett)
Photo: Matt Kennedy
©Marvel Studios 2018

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Voulez-vous figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com