Astuces d’expert : Comment reconnaître et choisir un bon filament ?

Vos avez sans doute déjà été confronté à ce dilemme : choisir le filament idéal pour votre imprimante 3D. C’est une étape très importante dans la réalisation d’un projet qui peut s’avérer être un véritable casse-tête lorsqu’on n’est pas un professionnel.

Nous avons demandé l’avis de Tridea, fabricant belge de filaments 3D recyclés. Karapet Chatchatrian, co-fondateur de l’entreprise partage avec nous 4 astuces qui peuvent vous guider dans l’utilisation d’un bon filament :

« La première chose que vous devez vérifier est ce que vous devez faire avec votre objet imprimé. Si l’objet imprimé est un objet fixe ou un vase, alors le meilleur filament à choisir est le PLA. Il est facile à imprimer et c’est un matériel sûr à utiliser.

Si vous allez utiliser l’impression dans un environnement mécanique ou si l’impression va être sous tension alors vous avez deux options. Vous pouvez choisir l’ABS ou le PET. Nous recommandons le PET, car l’odeur que l’ABS produit lorsqu’on imprime peut-être toxique. Lors de l’utilisation de l’ABS, nous vous recommandons l’utilisation dans une pièce bien ventilée.

La deuxième catégorie que nous allons vérifier est le diamètre de notre filament. Un bon filament peut être reconnu par un diamètre consistent. Nous calculons le diamètre en mesurant trois points différents avec un étrier. Après que les trois points ont été mesurés, vous calculez la moyenne. S’il n’y a pas plus de 5% de différence avec le diamètre officiel, vous savez que vous avez un bon rôle de filament.

En troisième lieu, il faut vérifier sur les niveaux supérieurs s’il n’y a pas de saleté dans le filament. Bon nombre de fois, quand vous achetez un filament de basse qualité, il y a des particules de saleté qui sont incorporés dans le filament qui peuvent endommager votre buse lorsque vous l’utilisez pour l’impression.

Enfin l‘humidité. Vous le vérifiez quand vous chargez le filament dans l’imprimante 3D. Quand vous pouvez entendre l’eau s’évaporer alors vous saurez qu’il est temps de sécher votre filament avant de continuer à imprimer. L’humidité peut avoir un effet très direct sur la qualité de votre impression. Il peut endommager l’intégrité de votre adhésion de couche. Il est très important que vous vous assurez d’imprimer avec un filament sec, surtout si vous imprimez dans un environnement humide. »

On espère que ces astuces vous seront utiles. Si vous avez des questions, vous pouvez toujours prendre contact avec Tridea qui n’hésitera pas à vous donner amples informations.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Voulez-vous figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com 



Yosra K.

Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept

%d blogueurs aiment cette page :