Les femmes de moins de 50 ans devraient opter pour la mammographie 3D

Les statistiques de la Société canadienne du cancer montrent qu’en 2017, 5 000 femmes sont décédées d’un cancer du sein, une statistique qui représente 13% des causes de décès chez les femmes. Afin de prévenir cette cause de décès, Solis Mammography, spécialiste de l’imagerie mammaire, recommande aux femmes de moins de 50 ans d’opter pour la mammographie 3D.

3D Mammography Orange County Breastlink

En effet, un examen d’environ 60 000 dépistages démontre que la mammographie 3D a considérablement augmenté la détection du cancer tout en diminuant les taux de rappel chez les femmes de moins de 50 ans. Selon James Polfreman, président et CEO de Solis Mammography, « les femmes doivent commencer leur mammographie annuelle à 40 ans, d’autant plus que l’American Cancer Society estime que 19% des diagnostics de cancer du sein se remarquent chez les femmes de moins de 50 ans. »

Un moyen de changer l’imagerie du sein

Contrairement à la mammographie 2D qui permet au radiologue d’obtenir 4 vues uniques du sein, à travers un tissu mammaire compressé ; La mammographie 3D fait apparaître des anomalies et permet de trouver facilement des masses qui peuvent être cachées dans le tissu mammaire.

Quant au patient, elle ne remarquera aucune différence entre un examen 2D et un examen 3D. Les deux types d’examens requièrent approximativement le même temps, la même compression et le même positionnement. « Le seul changement que verra une femme est qu’au lieu du bras de caméra de la machine restant stationnaire (comme dans une mammographie 2D), celui-ci va tourner autour du sein comme il prend les multiples images 3D. »

Image via Reno Diagnostic Centers

La technologie 3D permet certainement de détecter plus efficacement le cancer du sein. En plus de cette technique, un détecteur de cancer du sein imprimé en 3D peut également être utilisé pour diagnostiquer les femmes et prévenir la maladie. Le Stormram 4 imprimé en 3D a été créé aux Pays-Bas pour collecter des cellules pour la biopsie. En outre, pour ceux qui souffrent déjà de cette maladie, certaines entreprises telles que iMedTech peuvent imprimer en 3D des prothèses mammaires pour les femmes.

 

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Voulez-vous figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com 

naomie

Être capable de communiquer à travers différentes plateformes sociales a toujours été une de mes passions, et le faire pour une industrie en constante évolution est très excitant. C'est avec beaucoup de plaisir que j'informe le monde sur les différentes choses que l'impression 3D peut offrir, et que je partage mon point de vue sur ces innovations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :