Voici « l’éducateur » et « le chercheur » : Les imprimantes 3D basées sur la technologie de jet de liant de B-jetting

Ces imprimantes 3D modulaires sont conçues, construites et entretenues à 100 % aux États-Unis.

Dan Brunermer vient de loin. Lorsqu’il a créé son cabinet de conseil – il y a presque deux ans -, après presque deux décennies passées dans le domaine de la technologie de jet de liant (plus connu sous le nom Binder Jetting en anglais) chez ExOne, tout le monde pensait qu’il était un consultant classique qui aiderait les industriels à comprendre les difficultés et les gains liés à l’ajout du Binder Jetting à leur portefeuille de fabrication. Le voici aujourd’hui, dévoilant de manière inattendue deux nouvelles imprimantes 3D basées sur cette technologie : « l’éducateur » et « le chercheur » – connues sous les noms officiels – The Educator et The Researcher.

Avec son cofondateur James Bill, les experts ambitionnent de combler un vide sur le marché pour un petit système de binder-jet abordable.

Dans un communiqué de presse, ils expliquent que l’Educator peut être utilisé soit comme une introduction au binder-jet, soit comme un outil de développement sophistiqué pour tester de nouveaux matériaux ou améliorer le développement des processus. Le système Educator est proposé à partir de 100 000 dollars et comprend un système de jet de liant entièrement fonctionnel avec une boîte de 60 mm, un four de cuisson et un système de recyclage de la poudre.

Même s’il a les mêmes fonctionnalités que l’Educator, le Researcher se différencie par une modularité supplémentaire. Parmi les options, citons une chambre inerte, une boîte à gants, un observateur de gouttes ou la possibilité de choisir des têtes d’impression, indiquent les fondateurs.

Au cas où vous ne seriez pas familier avec cette technologie, sachez que le Binder Jetting est un procédé qui utilise des matériaux en poudre (- sable de fonderie, céramique, métal ou composites -) et des liants liquides pour créer des pièces solides et complexes.

Vous voudrez peut-être lire ce dossier : Comparing the potential & limitations of binder jetting and MIM

La technologie a longtemps été comparée au MIM, mais aujourd’hui, avec les progrès des procédés et le développement de nouvelles applications, le Binder Jetting se démarque de plus en plus – d’autant plus dans un paysage de l’impression 3D métal dominé par la fusion sur lit de poudre (LPBF).

Il ne s’en souviendra probablement pas, mais il a suffi d’une conversation Brunermer pour que je réalise le potentiel de cette technologie. J’espère que ceux qui me lisent auront plus d’une conversation avec lui.

La conférence Additive Manufacturing Users Group (AMUG) à Chicago a été choisie pour le lancement officiel sur le marché.

 N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram !

Experte en communication corporate, média et marketing à 3D Adept, Kety a un grand intérêt pour les innovations technologiques, précisément pour la portée de l’impression 3D sur différents secteurs d’activités. Afin d'en tirer profit à juste mesure, bon nombre de choses doivent encore être découvertes sur les technologies qui façonnent le monde de demain.