Image via Ultimaker

La Chine est reconnue comme le plus grand marché de l’électronique dans le monde. C’est à juste titre que les spécialistes de l’électronique imprimée 3D tels Optomec et Nano Dimension saisissent l’opportunité offerte par ce marché.

Cependant, lorsqu’il s’agit de l’impression 3D FFF, une façon de combiner cette technologie avec l’électronique est d’intégrer les matériaux appropriés. Ces derniers doivent résister aux décharges électrostatiques (ESD) afin d’assurer la fabrication de produits électroniques.

Dans le cadre de son programme MAP (Material Alliance Program), Ultimaker entend collaborer avec différentes entreprises pour développer le choix des matériaux et des applications de l’impression 3D FFF dans l’industrie électronique.  Essentium, eSUN et Polymaker ont rejoint ce programme pour soutenir le fabricant dans cette mission.

Dans ce groupe, Polymaker est le producteur de matériaux qui possède déjà une vaste expérience en matière de partenariats de matériaux. L’année dernière, la société a lancé son Programme de partenariat avec les fabricants d’imprimantes (PMPP) afin de fournir des solutions sur mesure aux industriels.

eSUN de son côté est connu pour ses polymères biodégradables. Le fabricant apportera des profils d’impression de PETG, ePA-CF et HIPS (High Impact Polystyrene) au MAP car il permet « d’accélérer le développement de produits imprimés en 3D écologiques en utilisant des ressources renouvelables ».

En effet, en mettant à disposition des profils d’impression sur le marché Ultimaker avec ces propriétés, les ingénieurs et les concepteurs de l’industrie électronique peuvent bénéficier immédiatement de la facilité d’utilisation de l’impression 3D de bureau.

Blake Teipel, CEO d’Essentium, a déclaré à propos de ce partenariat que : « Chez Essentium, nous nous engageons à créer des solutions industrielles pour les plus grands fabricants mondiaux et à combler le fossé entre l’impression 3D et l’usinage. Nous nous sommes associés à BASF, le plus grand producteur mondial de produits chimiques, pour créer la ligne Ultrafuse-Z, une série de filaments sans danger pour l’ESD qui sont alimentés par Essentium. Nous offrons des profils d’impression pour Ultrafuse-Z PCTG sur le marché Ultimaker, un filament de qualité industrielle qui est spécialement formulé pour être résistant aux décharges électrostatiques. »

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux ! Images via miniFactory

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com

About the author

Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept

Related

%d blogueurs aiment cette page :