Quels seraient les principaux changements apportés par la nourriture imprimée en 3D ?

Tout comme l’impression 3D vise à personnaliser le produit de chaque client, selon les chercheurs, l’impression 3D alimentaire permettrait de répondre à ce type d’exigence pour tout le monde. Il est assez difficile de l’imaginer quand on sait que les gens cuisinent pour eux-mêmes.

Jin-Kyu Rhee, professeur associé à l’Université Ewha Womans en Corée du Sud, a discuté de ce sujet lors d’une recherche et la semaine dernière à la réunion annuelle de la Société américaine de biochimie et de biologie moléculaire.

Fondamentalement, l’idée est de mettre en place une plateforme qui nécessite l’utilisation de l’impression 3D pour créer des microstructures alimentaires qui permettent de personnaliser la texture et l’absorption corporelle des aliments à un niveau personnel.

L’impression 3D, similaire à l’impression 3D de matériaux

Pour les matériaux d’impression 3D, les couches sont déposées les unes sur les autres pour constituer un produit final. Pour imprimer des aliments en 3D, une imprimante 3D produit des aliments avec des microstructures qui reproduisent les propriétés physiques et la texture nanométrique.

En outre, les pouvoirs de glucides et de protéines peuvent être transformés en aliments avec des microstructures qui peuvent être personnalisées pour contrôler la texture des aliments et comment les aliments sont consommés par le corps.

Selon les chercheurs, les produits d’impression 3D à domicile permettront également de réduire le gaspillage alimentaire et les coûts associés au stockage et au transport. Il pourrait également résoudre la question de la nourriture pour les populations dans le besoin. Comment ? C’est la question qu’on devrait poser à notre professeur.

« Nous en sommes seulement aux premiers stades, mais nous croyons que notre recherche permettra de passer à l’impression 3D d’aliments au niveau suivant », a déclaré Rhee. « Nous continuons d’optimiser notre technologie d’impression 3D pour créer des produits alimentaires et des produits personnalisés qui présentent des durées de stockage plus longues et des fonctionnalités améliorées en termes d’absorption corporelle. »

La vérité est que, les gens sont prêts pour l’utilisation de l’impression 3D dans divers secteurs d’activité, mais l’utilisation de cette technologie dans l’industrie alimentaire susciterait quelques craintes et hésitations dans le public de masse. La question est simple, pour ceux qui connaissent déjà la technologie d’impression 3D, mangeriez-vous un aliment imprimé en 3D ?

 

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Voulez-vous figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com 




Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept