L’ambitieux projet de 3DOS : construire le « plus grand » réseau de fabrication à la demande – sur blockchain

3DOS, une startup basée dans la Silicon Valley, partage son objectif ambitieux de construire le « plus grand réseau de fabrication à la demande au monde », sur blockchain.

Le problème que 3DOS entend résoudre est la lenteur du processus de la chaîne d’approvisionnement, de la conception à la production, en passant par la livraison. Selon l’entreprise, cela reste cher de commercialiser un nouveau produit, d’où l’idée de permettre la fabrication n’importe où.

Tout comme YouTube a révolutionné l’industrie de la vidéo, en permettant à quiconque de télécharger simplement une vidéo et de toucher un public plus large que celui des médias traditionnels, 3DOS fait exactement la même chose pour l’économie des créateurs 3D et des designers 3D. N’importe qui – marques, célébrités, influenceurs – serait en mesure de mettre un produit sur le marché, de fabriquer des marchandises avec un risque proche de zéro, en un clic, explique un communiqué de presse.

L’innovateur derrière cette nouvelle entreprise est John Dogru, que vous connaissez probablement comme le fondateur de 3DPrinterOs, une plateforme qui opère sous l’égide de 3D Control Systems. Elle relie les imprimantes 3D de bureau à un réseau de la même manière que les PC de bureau sont reliés à un serveur.

Alors, comment fonctionne le réseau de fabrication à la demande de 3DOS ?

« 3DOS a la vision de créer le plus grand réseau de fabrication de pair à pair au monde, permettant à quiconque de télécharger un design, de recevoir des redevances et de le faire fabriquer partout dans le monde. 3DOS met instantanément en relation l’offre et la demande en temps réel, de sorte que les produits sont fabriqués localement à la demande : Pas de gaspillage, pas de stock, pas d’expédition internationale », a déclaré John Dogru, CEO et fondateur de 3DOS.

Pour ce faire, la plateforme s’appuie sur l’infrastructure de 3DPrinterOS, afin de créer un réseau de fabrication où les utilisateurs peuvent demander une fabrication et la voir acheminée vers une opération de fabrication appropriée. L’entreprise déclare qu’il y a actuellement 9 millions de dessins dans 3DPrinterOS qu’elle va migrer sur la blockchain 3DOS.

En outre, afin de générer des revenus, elle prévoit que son produit minimum viable (MVP) sera lancé en facturant un forfait de 10 dollars pour chaque conception ou produit téléchargé sur le réseau, ce qui permettra aux concepteurs de percevoir des redevances chaque fois que leurs conceptions seront imprimées.

À mesure que la chaîne d’approvisionnement mondiale évolue vers une fabrication décentralisée et localisée, les entreprises doivent protéger leurs redevances et garantir l’authenticité. C’est pourquoi nous avons commencé à développer 3DOS. Le réseau utilise la technologie blockchain basée sur NFT. – permettant à quiconque de télécharger un design, de recevoir des redevances et de le faire fabriquer partout dans le monde, à la demande, conclut l’entreprise.

Le concept trois en un, qui permet de concevoir, de fabriquer et de monétiser sur une seule plateforme, semble devenir la prochaine grande affaire de la fabrication.

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram ! Si vous avez une innovation à partager pour le prochain numéro de notre magazine numérique ou si vous avez un article à faire connaître, n’hésitez pas à nous envoyer un email à contact@3dadept.com

3D ADEPT Media est une presse spécialisée qui suit et analyse les dernières tendances de l’industrie de la fabrication additive (FA). En tant que ressource de haute qualité et précise sur la fabrication additive, nous sommes fiers de fournir des informations actualisées sur lesquelles vous pouvez compter grâce à notre média en ligne et à notre magazine imprimé et numérique interactif 3D ADEPT Mag. Les contenus de 3D ADEPT sont disponibles en anglais et en français.