Une autre start-up spécialisée dans l’impression 3D alimentaire se dévoile, lève €2.5M pour fabriquer la viande

(Left to right) Cocuus founders Daniel Rico, Javier Zaratiegui, and Paxti Larumbe

Des analogues de viande créés à base de plantes et de cellules.

 

Saviez-vous que l’une des applications les plus avancées (et actuellement disponibles sur le marché) de la bio-impression 3D se trouve dans l’industrie alimentaire ? De nouvelles alternatives à la viande et au poisson apparaissent chaque jour sur le marché. Si la plupart des entreprises actives dans ce domaine investissent encore dans des projets de R&D, le nombre croissant d’entreprises qui opèrent déjà en tant qu’organisations autonomes est le signe qu’il existe une réelle demande sur ce marché.

La dernière entreprise à rejoindre celles dont vous avez peut-être déjà entendu parler dans notre segment de l’impression 3D alimentaire est Cocuus, une startup espagnole fondée en 2017 qui a récemment obtenu 2,5 millions d’euros dans le cadre d’une levée de fonds en pré-série A pour mettre à l’échelle sa plateforme technologique d’impression 3D propriétaire pour les analogues de viande à base de plantes et de culture cellulaire.

L’entreprise a développé une boîte à outils de différentes technologies d’impression 3D sous sa plateforme Mimethica pour permettre l’impression de différents types d’aliments. Parmi les procédés d’impression de l’entreprise, on trouve :

  • Softmimic, une technologie destinée aux hôpitaux et aux établissements de soins pour personnes âgées qui transforme les purées en plats ressemblant à de vrais aliments (pensez à une purée de légumes ou de viande façonnée en « steak ») ;
  • LEVELUP, une technologie d’impression à jet d’encre qui imprime des images sur des boissons comme le café ou la bière (comme Ripples),
  • et LASERGLOW, une plate-forme d’impression laser qui grave des images sur des aliments.

Grâce au tour de table mené par Big Idea Ventures, le fonds mondial pour les protéines alternatives, la multinationale américaine Cargill Ventures, l’accélérateur espagnol Eatable Adventures et Tech Transfer UPV, Cocuus va se développer sur les marchés internationaux et poursuivre le développement de ses technologies de bio-impression 3D et de robotique pour créer des produits alimentaires plus durables et plus nutritifs.

Patxi Larumbe, CEO et fondateur de Cocuus, déclare : « Nous sommes très fiers d’avoir suscité l’intérêt d’investisseurs internationaux avec ce tour de financement. Grâce à cette injection de capital, nous serons en mesure de mettre notre technologie à la portée des entreprises qui souhaitent imprimer des protéines à l’échelle industrielle ».  

Selon les données de la FAO, en 2050, pour nourrir une population de 9,1 milliards d’habitants, la production alimentaire devra augmenter de 70 % et la production de viande de plus de 200 millions de tonnes. Pour paraphraser José Luis Cabañero, CEO et fondateur d’Eatable Adventures note, cela devrait être le signal d’alarme pour l’industrie alimentaire de repenser les méthodes de production afin de parvenir à un système alimentaire beaucoup plus durable et efficace.

 

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram !