RapidPro 2019 : Où en est le marché ?

La 9ème édition de RapidPro a fermé ses portes le 14 mars dernier.  Les 13 et 14 mars, mikrocentrum, l’organisateur, a accueilli 80 exposants et 2200 visiteurs qui comprenaient une palette diverse de professionnels sur le marché hollandais, à Eindhoven précisément.

En discutant avec Tom Wessels, Event Manager du salon et quelques sociétés exposantes, nous avons pu comprendre ce qui attire cette variété de profils d’une part, et d’autre part, le positionnement du marché néerlandais dans le secteur manufacturier en général et dans l’industrie de l’impression 3D en particulier.

Les raisons pour lesquelles RapidPro se distingue des autres événements

Les statistiques du salon peuvent laisser transparaître une petite exposition si on la compare à d’autres salons industriels organisés dans des pays européens comme la France ou l’Allemagne. Cependant, selon Tom Wessels, cette 9ème édition montre les applications de la fabrication numérique au sens large du terme. En plus de démontrer un développement général de la fabrication additive (FA), RapidPro suit les tendances de l’industrie vers la maturité et est capable d’offrir une gamme de solutions qui couvre toute la chaîne de valeur.

En effet, la palette des exposants présente une large gamme de solutions techniques pour le prototypage, le développement de produits, la personnalisation ainsi que la production rapide, à faible volume et à la demande. De plus, l’événement repose sur le soutien de Flam3D, une plateforme indépendante pour toutes les parties prenantes de l’industrie de la fabrication additive, et TNO, l’Organisation hollandaise pour la recherche scientifique appliquée, pour fournir aux professionnels des connaissances qui peuvent les guider vers la mise en œuvre des techniques de fabrication numérique. Ces deux organisations ont notamment conduit un grand nombre de conférences lors de l’événement.

Zoom sur la Belgique et les Pays-Bas

Les débuts de RapidPro ont été marqués par un focus particulier sur le marché néerlandais, alors que la production industrielle affichait un taux de croissance supérieur à 3 %. Au fil du temps, la mondialisation des activités a conduit à une ouverture naturelle à accueillir des entreprises internationales. « Bien que nous observions quelques sociétés exposantes du marché allemand, les statistiques actuelles montrent que l’exposition, l’événement reste concentré à 70% sur la Belgique et les Pays-Bas », a expliqué Tom Wessels.

Cette volonté de développer l’industrie de ces deux « pays frères » se traduit par divers avantages, le premier étant le haut niveau de mise en réseau des caractéristiques du salon. Les séances « Meet & Match » co-organisées par la Chambre de commerce néerlandaise en sont un exemple flagrant. Il va sans dire que la nécessité d’échanger sur des projets réels et concrets est un « must » pour les entreprises exposantes. C’est pourquoi des conversations entre visiteurs et exposants ont été préparées avant l’événement afin de permettre un suivi efficace des visiteurs et des exposants. Avec le soutien de l’ambassade des Pays-Bas en Belgique, un groupe de visiteurs belges a ainsi pu rencontrer différents exposants et découvrir les solutions proposées par les exposants.

Groupe de visiteurs Belges à RapidPro – venus de Belgique grâce à l’entremise de l’ambassade des Pays-Bas en Belgique – Photo via Flam3D

 Le rôle clé des distributeurs pour les fabricants d’imprimantes 3D et les fournisseurs de matériaux

Pour pénétrer un marché comme celui des Pays-Bas, il est essentiel que les fabricants soient soutenus par les distributeurs. Les distributeurs sont certainement « un bon deal » pour un producteur qui veut éviter les barrières culturelles et linguistiques qui pourraient survenir dans ses relations commerciales, mais leur présence révèle un besoin plus important : la nécessité d’assurer un service à la clientèle fiable.

MakerPoint, Mark3D, 3DshopNL, AMR europe et Multi 3D Print sont peut-être tous des distributeurs mais chacun d’entre eux a une stratégie unique pour s’adapter au marché.

MakerPoint

Sander Smit

Nous avons découvert MakerPoint après un partenariat que le distributeur a signé avec miniFactory et KIMYA. Sander Smit, le propriétaire nous a expliqué qu’ils sont actifs sur 5 sites aux Pays-Bas : Arnhem, Eindhoven, Harlingen, Utrecht et Rotterdam.

La société fournit des services de conseil, d’impression 3D et de formation. Leurs clients vont des bureaux d’études et d’ingénierie aux laboratoires dentaires et aux entreprises aérospatiales, et selon le propriétaire, ces clients ont surtout besoin de services de prototypage pour leur production. Sander Smit a insisté sur le fait que bien qu’il soit très sélectif dans le choix de ses partenaires, « le chevauchement entre les solutions n’est pas si important ». Cependant, comme le dit le propriétaire, la clé pour favoriser le développement du marché est d’assurer « la formation et la maintenance ».

Mark3D

Mark3D occupe une position unique sur ce marché, car l’entreprise s’efforce de changer la façon dont les fabricants produisent en ne fournissant que la technologie de Markforged ; « une stratégie inhabituelle mais qui a porté ses fruits jusqu’ici », selon Charlotte van Rosmalen, Marketing & Inside Sales Mark3d Benelux. 

Charlotte van Rosmalen a expliqué que contrairement à d’autres pays comme l’Allemagne et le Royaume-Uni où ils ont également des bureaux, cette stratégie est particulièrement intéressante pour les Pays-Bas car « les professionnels ne sont pas encore convaincus par la technologie ». Par conséquent, l’accent mis sur une technologie en laquelle ils croient, est important pour éviter la surabondance d’information et pour mieux soutenir le consommateur.

Il faut également noter que cette stratégie ne peut attirer que des professionnels qui cherchent à réaliser des applications avec la FA métallique.

AMReurope

Reconnu comme l’un des plus grands distributeurs du marché néerlandais, AMReurope fournit une large gamme de technologies et de matériaux d’impression 3D. Uniquement actifs aux Pays-Bas, Stefan Stoks et Dennis Kloezeman pensent que l’impression 3D n’est plus une « technologie du futur » puisqu’on l’utilise dans certains cas d’application au quotidien. Mais il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour encourager l’adoption de cette technologie sur le marché car de nombreuses personnes ne savent pas toujours ce qu’est l’impression 3D. Fait qui peut être difficile à croire venant de ces acteurs internes quand on sait que les Pays-Bas sont l’un des acteurs majeurs de l’impression 3D en Europe et que le cabinet d’experts-conseils Berenschot, a estimé le marché néerlandais de l’impression 3D à 120 millions d’euros en 2017 soit une croissance de 20 % par rapport à 2016.

3DshopNL et Multi 3D Print

Enfin, 3DshopNL et Multi 3D Print sont deux distributeurs qui ont démarré leur activité au niveau local et ont ensuite décidé de l’étendre au niveau national afin de couvrir un large éventail de régions. 3DshopNL fournit au marché des imprimantes 3D professionnelles tandis que Multi 3D Print se concentre principalement sur l’impression 3D grand format en fournissant la technologie d’impression 3D de Massivit.

Image via RapidPro

Enfin, différents fabricants industriels étaient représentés, des fabricants industriels comme Renishaw, Trumpf, 3D Systems, Rosler aux fabricants d’imprimantes 3D professionnelles comme dddrop. Au niveau des logiciels, des sociétés comme MsC Software et Altair ont dévoilé leurs dernières solutions. En ce qui concerne l’industrie manufacturière, l’événement a tenu parole en dévoilant une panoplie de solutions qui peuvent être exploitées tout au long de la chaîne de valeur. Cependant, étant donné la qualité et le profil des entreprises exposantes, on note que l’impression 3D est présentée comme une « partie des solutions dans le flux de production ».

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com

Kety S.

Spécialiste en communication corporate et marketing à 3D Adept, Kety a un grand intérêt pour les innovations technologiques, précisément pour la portée de l’impression 3D sur différents secteurs d’activités. Afin d'en tirer profit à juste mesure, bon nombre de choses doivent encore être découvertes sur les technologies qui façonnent le monde de demain.

%d blogueurs aiment cette page :