Partenariats dans l’industrie de la fabrication additive : une question de « fair-play »

Le Rapid TCT+ Event a fermé ses portes hier. Environ 450 entreprises ont pu partager leur expertise et la majorité d’entre eux ont lancé de nouveaux produits. Nous ne pouvons même pas compter le nombre de communiqués de presse et de demandes d’entretiens que nous avons reçus, mais une analyse approfondie de ces communiqués de presse et de ces demandes a montré une chose : l’événement était le lieu où il fallait être pour témoigner des partenariats au sein de l’industrie.

Parmi les exemples de partenariats dont on se souvient, on note :

Indo-MIM et Desktop Metal

Le fabricant des imprimantes 3D métal collabore avec Indo-MIM, le fournisseur de produits de moulage par injection de métal (MIM) de précision, pour offrir des solutions qui permettront aux entreprises du monde entier de concevoir et de produire des pièces métalliques fabriquées en plus à l’échelle et de réduire les délais de commercialisation. En tant qu’utilisateur régulier du système de production du fabricant, Indo-MIM deviendra un partenaire de fabrication à service complet pour Desktop Metal.

Au niveau des matériaux, un partenariat qui ne nous a pas échappé est celui de Solvay et Stratasys. Les deux sociétés développeront des filaments de fabrication additive à haute performance pour une utilisation exclusive dans les imprimantes 3D FDM® F900® de Stratasys. Ces imprimantes 3D ont déjà été utilisées dans plusieurs industries, dont l’aérospatiale et le transport, et nous avons hâte de voir la nouvelle gamme d’applications que le polymère PPSU de Solvay va permettre dans ces domaines.

ARMOR Group est une autre société qui a fait clairement ressortir le besoin de partenariats depuis le lancement de sa marque de FA, KIMYA. Au cours des deux dernières années, l’entreprise a continué à signer de nouveaux partenariats avec des fabricants d’imprimantes 3D industrielles et des producteurs de matériaux. Afin de valider l’utilisation des filaments 3D Kimya dans plusieurs imprimantes 3D de l’industrie, ARMOR GROUP n’a pas d’autre choix que de travailler avec des fabricants d’imprimantes 3D. Sa marque de FA KIMYA fait maintenant partie du programme Ultimaker Material Alliance, aux côtés d’autres producteurs de matériaux tels Essentium, eSUN, Polymaker et le dernier en date Formfutura. Pour clore ce chapitre, le groupe ARMOR a également signé un partenariat stratégique avec Raise3D afin de participer au programme Raise3D Open Filament.

Cette liste n’est certainement pas exhaustive. Il y a encore des douzaines de noms laissés de côté. Ces exemples ne font que confirmer quelques prédictions partagées par les entreprises en début d’année : l’industrie a un grand besoin de collaborations pour aller de l’avant, sans compter que celles-ci révèlent la nature interne de chaque processus et les « secrets » longtemps cachés par les fabricants.

Ainsi, les joueurs peuvent certainement rivaliser pour être dans le top 3 de leur secteur d’activité, mais il ne faut surtout pas oublier que celui qui veut embrasser complètement l’industrie 4.0 doit garder le mot « partenariat » à l’esprit. C’est tout l’intérêt du jeu : être « fair-play ».

Il est maintenant possible de poster gratuitement des opportunités d’emplois dans l’industrie de la Fabrication Additive sur 3D ADEPT Media.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com




Kety S.

Spécialiste en communication corporate et marketing à 3D Adept, Kety a un grand intérêt pour les innovations technologiques, précisément pour la portée de l’impression 3D sur différents secteurs d’activités. Afin d'en tirer profit à juste mesure, bon nombre de choses doivent encore être découvertes sur les technologies qui façonnent le monde de demain.

%d blogueurs aiment cette page :