MeaTech développe un système de bio-impression 3D à buses multiples pour la production à grande échelle de viande cultivée.

Historiquement, les buses multiples ont souvent fourni l’avantage d’assurer le contrôle de votre système d’impression tout en économisant du matériel et du temps, et en fournissant un produit de meilleure qualité. Il n’est donc pas surprenant de voir certains fabricants de machines améliorer leur processus avec une tête d’impression à buses multiples – comme vient de le faire MeaTech 3D Ltd

Cette entreprise alimentaire de haute technologie, spécialisée dans la bio-impression 3D de viande de culture, a développé en interne une tête d’impression modulaire unique à buses multiples. Cette solution permet de fabriquer des produits carnés complexes avec une précision extrême, à un rythme de production industriel, sans affecter la viabilité des cellules.

C’est la première fois qu’une entreprise développe ce type de technologie pour l’industrie alimentaire. Avec ce développement, MeaTech ambitionne de produire en masse de la viande cultivée à partir de cellules et de biomatériaux.

L’entreprise affirme que sa nouvelle conception modulaire de bio-impression permet une flexibilité avec  des centaines de buses et de multiples encres biologiques à basse et haute viscosité. L’expert a également mis au point un logiciel qui offre aux fabricants un contrôle numérique complet pour produire une grande variété de produits à base de viande cultivée sur la base de n’importe quel modèle 3D complexe souhaité.

Arik Kaufman, CEO de MeaTech : « Nous sommes enthousiastes à l’idée de capitaliser sur cette réalisation technologique qui, selon nous, par le biais de notre filiale privée, accélérera l’entrée de MeaTech sur le marché en tant que principal fournisseur de technologie et de services avancés de bio-impression de viande de culture aux acteurs tiers du secteur alimentaire. »

Écoutez cette session Additive Talks (uniquement disponible en anglais) : Comment l’industrie alimentaire doit-elle se préparer aux « produits alternatifs imprimés en 3D » ?

Pour rappel, la filiale privée de MeaTech, basée dans le parc scientifique de Rehovot, l’épicentre de l’industrie food-tech israélienne, se concentre exclusivement sur le développement et la commercialisation des capacités d’impression 3D de MeaTech en interne et auprès de tiers dans le secteur de la technologie alimentaire. Cela permettra à MeaTech de se développer et d’accélérer la voie de l’entreprise vers l’entrée sur le marché et de remédier à un manque d’infrastructure technologique plus large dans l’industrie de la viande cultivée pour une production de masse personnalisée.

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram ! Si vous avez une innovation à partager pour le prochain numéro de notre magazine numérique ou si vous avez un article à faire connaître, n’hésitez pas à nous envoyer un email à contact@3dadept.com.