Compte tenu de l’ampleur que prend la fabrication additive, il est d'une importance capitale pour les opérateurs de se conformer non seulement aux normes relatives aux matériaux et au matériel, mais aussi aux normes relatives à la sécurité des installations.

Dans cette optique, ENGIE, la filiale belge de la multinationale d'électricité qui comprend Engie Laborelec and ENGIE Fabricom, a reçu la reconnaissance officielle de Lloyd's Register, une entreprise mondiale indépendante d'évaluation.

ENGIE a officiellement fait son entrée dans l'industrie de la fabrication additive il y a presque 4 ans.

En 2015, le laboratoire était déjà équipé de systèmes industriels d'impression 3D sur métal et d'appareils de numérisation laser. Un an plus tard, ENGIE Lab - Laborelec commence son aventure avec Lloyd's Register et The Welding Institute dans le cadre du projet conjoint de fabrication additive. L'objectif de ce projet est de promouvoir la fabrication additive métallique au laser (FA) par le biais d'une certification indépendante des composants produits en FA.

Un jalon pour ENGIE vers la validation et la certification de composants haut de gamme

Lloyd's Register a accordé une certification pour l'atelier mécanique ENGIE Fabricom de Zwijndrecht en Belgique et pour le laboratoire de poudres basé à Linkebeek (Belgique).

L'activité mondiale d'évaluation indépendante a apprécié les points forts d'ENGIE Laborelec et d'ENGIE Fabricom, qui assurent la stabilité du processus et la répétabilité de leur premier alliage : l'acier inoxydable SLM316L destiné à la technologie SLM. La garantie de ce processus est assurée tout au long des différentes étapes, de la matière première de la poudre à la production par FA, sous des exigences mécaniques.

« ENGIE Laborelec et ENGIE Fabricom étaient bien préparées pour l'audit avec une équipe extrêmement professionnelle et pragmatique, qui avait une connaissance approfondie du processus de fusion en lit de poudre, » a déclaré Mme Matijasevic-Clarke. « C'est un résultat formidable et bien mérité, qui donne à l'entreprise une longueur d'avance pour ce qui est de la qualification future des composants. »

« Avec des contrôles solides en place, les laboratoires peuvent réduire les variabilités afin d'assurer des résultats de qualité constante, tandis que des processus et des procédures éprouvés signifient que toute autre personne venant travailler dans l'établissement a une formation et des instructions claires pour travailler, ce qui est inestimable pour toute organisation. »

Les experts en fabrication additive ont tendance à rester sceptiques quant à une véritable intégration de la FA en Belgique. Lorsque nous regardons Engie et ses efforts dans la fabrication additive, nous ne pouvons que confirmer qu'ils ne sont pas seulement l'exception qui confirme la règle, ils le font aussi de la bonne façon.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com