Siemens Mobility est impliqué dans un projet de 30 ans de maintenance numérique des trains.  L’entreprise technologique a récemment remporté un appel d’offres qui consiste à construire 13 trains supplémentaires à grande vitesse Velaro pour la compagnie ferroviaire russe RZD. L’accord comprend également la maintenance et l’entretien des trains pour les 30 prochaines années.

Après le succès de la production de pièces pour les industries ferroviaires allemande et britannique, Siemens investit dans l’impression 3D de Stratasys pour soutenir le développement du projet en Russie.

Déjà installées à Saint-Pétersbourg et à Moscou, les deux imprimantes 3D Stratasys Fortus 450mc permettent à l’équipe de produire à la demande des pièces de rechange pour les rails en impression 3D.

Plus qu’un simple achat d’imprimantes 3D, le lancement d’un nouveau service

Plus qu’un simple achat d’imprimantes 3D, cet investissement marque le début du réseau “Easy Sparovation Part” de Siemens Mobility en Russie, qui vise à optimiser les services grâce à l’impression 3D et à un inventaire numérique des pièces d’origine des trains, facilitant ainsi le remplacement et la production en interne des pièces de rechange des véhicules.

Siemens Mobility Russie se consacre à l’entretien des 16 trains existants et des 13 trains supplémentaires prévus pour les 30 prochaines années, avec un taux de disponibilité de la flotte de plus de 99 %.

« Ces chiffres de disponibilité seraient physiquement impossibles à atteindre par le seul biais de l’approvisionnement externe en pièces et des techniques de fabrication traditionnelles, mais les imprimantes 3D FDM de Stratasys nous donnent la possibilité de produire les pièces en interne de manière rentable, en éliminant partiellement le besoin d’entreposage ou d’outils pour une gamme d’articles sélectionnés », a déclaré Alexey Fedoseev, responsable du service clientèle de Siemens Mobility Russie. Nous avons déjà constaté le succès de l’activité “Easy Sparovation Part” de Siemens Mobility en Allemagne, où cette technologie nous a permis de réaliser des économies de temps par pièce allant jusqu’à 95 % par rapport aux méthodes de fabrication traditionnelles ».

En stockant toutes les données relatives aux pièces en ligne, Siemens Mobility peut accéder aux pièces de train plus anciennes ou plus récentes et les remplacer au cas par cas pour respecter des délais stricts.

« La fabrication et la livraison de 13 nouveaux trains Velaro supplémentaires nous permettra de travailler sur plusieurs véhicules sur une longue période, et dans des délais très stricts. Par conséquent, l’impression 3D est un complément idéal pour faciliter notre production et nous donne la possibilité de remplacer et de créer nous-mêmes les pièces, à tout moment », ajoute M. Fedoseev.

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram !