Les technologies avancées ont déjà démontré qu’il était possible d’avoir une voiture autonome, une voiture électrique imprimée en 3D, des robots capables de faire du jogging et du saut … c’était donc une question de temps pour que les scientifiques découvrent comment faire fonctionner un bateau seul.

Le projet « Roboat » est un travail collaboratif entre CSAIL et le Senseable City Lab du MIT. Les deux laboratoires ont pour objectif de mettre en place un réseau de bateaux autonomes (d’où «roboats» robot and boats = robots et bateaux) pour les canaux d’Amsterdam. Ces roboats devraient être capables de transporter des personnes ou des biens. Selon les experts, ils n’auront pas besoin d’assistance humaine pour être attachés en structures urbaines au niveau des ponts.

Beaucoup de choses sont en train d’être préparées pour les canaux d’Amsterdam. Rappelez-vous le pont imprimé 3D de MX3D sur le canal d’Amsterdam. Tout comme le pont en acier, les bateaux intégreront un ensemble de capteurs qui recueilleront et enverront des informations sur leur environnement.

Image: MIT

 

Cependant, il convient de noter que le premier prototype de cette innovation a été testé en 2017 par l’équipe de Senseable. Aujourd’hui, le roboat amélioré mesure 4 mètres de long sur 2 mètres de large. Il a fallu 60 heures pour l’imprimer en 3D en 16 parties qui ont ensuite été assemblées pour obtenir l’ensemble du bateau. Aucune information n’a été donnée sur le type de matériau utilisé pour l’impression 3D.

Enfin, selon les experts, cette version est définitivement plus agile et efficace que celle de 2017. D’autres capacités incluent la possibilité de se localiser, et de suivre un chemin prédéfini.

Donc, maintenant nous sommes impatients de voir ces roboats opérer à Amsterdam. Et vous ?

 

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Voulez-vous figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com 




Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept