XEV, une société de voitures électriques basée en Italie et la société de matériaux d’impression 3D Polymaker collaborent pour le lancement de la première voiture électrique imprimée en 3D qui sera bientôt en grande production.

Quel est le but principal de la voiture et quel est le marché cible ?

C’est une longue histoire. Je suis un fan de voitures depuis près de 20 ans déjà. Au cours des 20 dernières années, nous avons eu un processus très compliqué et difficile pour fabriquer des voitures. C’est dans la recherche d’une solution qui permettrait de sortir de ce processus compliqué, douloureux et coûteux que nous avons découvert l’impression 3D comme unique solution. Cette technologie permet de réduire de 90% le coût de développement, et 70% du temps de développement.

Esthétiquement parlant, la voiture sera plus belle car vous pourrez aller au-delà de la limite de la fabrication traditionnelle, de sorte qu’elle donne réellement la liberté au style et à la créativité de la conception. De plus, vous pouvez avoir beaucoup de variations. Et dans peu de temps, nous pourrons créer une large gamme de ligne de production. Chaque ligne sera dédiée à un marché de niche de clients.


Quelle technologie d’impression 3D avez-vous choisi pour le processus de production final ?

Il y a plusieurs années, l’impression 3D était appelée prototypage rapide. Nous avons utilisé le prototypage rapide pour le développement de composants. Nous sommes d’abord passés de la technologie SLA à SLS, puis nous sommes arrivés à la FDM. Cela fait quelques années que la FDM est devenu très populaire, compte tenu du nombre croissant d’imprimantes 3D FDM.

C’était donc un signe que cette technologie et ce matériel sont abordables pour le grand public, et qu’il pourrait y avoir des possibilités que l’impression 3D puisse être utilisée dans la production de grand volume.

J’ai commencé ensuite à chercher un moyen de réaliser ce projet. Dans cette quête, j’ai rencontré Roberto, un des meilleurs experts de l’impression 3D et aujourd’hui co-fondateur de XEV.  Nous avons par la suite trouvé M. Luo Xiaofan, le fondateur de Polymaker qui, selon nous, fabrique des meilleurs matériaux d’impression 3D.

Il y a deux ans, nous nous sommes tous réunis pour réfléchir ensemble à la production de volumes importants avec la technologie FDM. Au final, nous avons fondé une ligne de production fortement basée sur l’impression 3D. Elle a tous les avantages de l’impression 3D, en attendant, elle est abordable et moins coûteuse par rapport à la fabrication traditionnelle.

Combien de temps faut-il pour imprimer toutes les pièces en plastique d’une voiture LSEV ?

Actuellement, il faut environ 3 jours pour imprimer toutes les pièces de la voiture de l’intérieur vers l’extérieur. Chacune de nos machines d’impression 3D peut extruder 25 kg de matériau par jour. C’est environ 10 fois plus rapide que les autres imprimantes 3D industrielles.

Quels sont les défis pour augmenter la production ?

Le principal défi est que personne ne l’a fait auparavant. Donc, vous devez essayer, vous devez être courageux, mais nous croyons que nous avons la meilleure équipe avec les meilleurs talents. Cela va arriver. Nous trouverons le meilleur moyen dans les plus brefs délais.

Mis à part les gains de temps et de coûts sur la production, quels autres avantages l’impression 3D offre-t-elle à votre processus ?

Il y a tellement d’avantages que l’impression 3D apporte à notre processus. Pour résumer, nous bénéficions d’une grande liberté et de créativité dans la fabrication. Non seulement notre client, mais aussi le grand public peut avoir un moyen de rejoindre le développement de la voiture. Vous pouvez également changer la façon dont les voitures industrielles font aujourd’hui.

L’investissement de la construction d’une usine devient beaucoup plus petit. Nous créons le moyen de production le plus efficace, pas seulement pour la voiture, mais pour d’autres projets. Nous faisons de la fabrication une plateforme, ce qui signifie qu’une machine peut créer des formes illimitées, des pièces illimitées. Vous n’avez pas besoin de changer la machine pour fabriquer des pièces différentes. Avec une de nos machines, vous pouvez fabriquer une porte de voiture ou un pare-chocs, une forme circulaire ou une forme de triangle, une partie de zone de 0,5X0,5m ou une partie de zone de 1,5×1,5m.

Ainsi, n’importe quel individu peut fondamentalement faire n’importe quelle sorte de partie sur cette plateforme de fabrication. La seule chose à change est les données 3D. Vous n’avez pas besoin de savoir comment faire une voiture, tout ce que vous devez faire est de concevoir le look que vous aimez. Et puis vous pouvez laisser le processus de fabrication à la machine d’impression 3D. C’est ce que Industrie 4.0 signifie je pense.

Quelle valeur offre Polymaker?

Sans Polymaker, nous ne pouvons pas y arriver. L’exigence de l’industrie automobile est très difficile, car peut-être vous devez conduire la voiture d’un lieu où il fait 40 ℃ à un autre où il fait -30 ℃. Donc, ce projet demande une très grande exigence niveau matériel.

Sans Polymaker, nous ne pouvons pas résoudre ce problème. En dehors de cela, ils nous proposent aussi beaucoup de suggestions. Ils suggèrent quoi faire et quoi utiliser pour être plus efficace dans le coût et le calendrier. Nous aimons vraiment ces interactions avec Polymaker, cela peut s’appeler une combinaison de savoir-faire.

Sans ce genre d’interaction, nous n’aurons pas non plus trouvé la solution que nous avons aujourd’hui. Donc, nous apprécions vraiment ce que Polymaker fait et crée pour nous, nous sommes comme des frères partenaires stratégiques, pas seulement des partenaires stratégiques.

Interview de Xiaofan Luo , CEO de Polymaker 

 

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Voulez-vous figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com  

About the author

Related

%d blogueurs aiment cette page :