Plus les fabricants d’imprimantes 3D lancent de nouvelles générations d’imprimantes 3D, plus les éditeurs de logiciels doivent adapter leurs logiciels à ces technologies. C’est le cas d’Autodesk aujourd’hui, qui créera un logiciel de conception générative qui fonctionnera avec les nouveaux systèmes de fabrication additive GE & HP.

En ce qui concerne les imprimantes 3D HP, l’objectif de ce flux de travail était de rationaliser la conversion de la conception numérique en partie physique. Robert Yancey, directeur de la stratégie de l’industrie manufacturière chez Autodesk explique que « les imprimantes plastiques deviennent maintenant rentables par rapport au moulage par injection pour un nombre de pièces supérieur à 10 000 pièces ». D’autre part, « les nouvelles imprimantes métalliques promettent d’avoir une valeur ajoutée similaire à celle du moulage par injection de métal ».

image via HP

« Les imprimantes à fusion multi-jet HP promettent des volumes plus élevés et une personnalisation plus poussée que les imprimantes en plastique qui sont sur le marché depuis un certain temps déjà. Pour tirer pleinement parti des imprimantes HP MJF, vous avez besoin d’un bon design, d’un bon matériau et d’un bon processus d’impression. Autodesk développe les outils et la technologie de conception, HP développe le processus d’impression et HP avec ses partenaires développe les matériaux. Tous les aspects sont nécessaires pour atteindre une efficacité maximale. »

En ce qui concerne le partenariat avec GE, Autodesk se concentrera sur la plate-forme Fusion 360. L’éditeur de logiciels reliera toutes les phases du processus de la FA. En utilisant les algorithmes logiciels, les interfaces et les modèles de dates spécifiques de GE Additive, Autodesk est capable d’offrir des aperçus prédictifs.

Prototype révélé en décembre – Image GE Additive

Une autre partie de la tâche d’Autodesk consistera à fournir des projections de coûts et de délais dès les premières étapes de la conception, afin de permettre aux ingénieurs de prendre des décisions sans avoir à produire physiquement les pièces en premier.

« La plateforme simulera cette conception, imprimera la conception et capturera toutes les données d’impression pertinentes à stocker avec le fichier de conception afin que nous ayons une source fiable pour chaque composant imprimé. »

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com




Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept