Tout comme d’autres secteurs d’activité, le secteur de l’énergie présente ses défis. La réduction des dépenses d’investissement dans divers secteurs et la capacité de simplifier et d’accélérer la chaîne d’approvisionnement en font partie.

image: Energies & Environnement

La fabrication additive pourrait résoudre ces problèmes dans les domaines des énergies conventionnelles et non conventionnelles. Research and Markets, qui a réalisé le rapport, se concentre sur la recherche existante, qui a développé des produits pour les applications énergétiques et des produits futurs qui peuvent considérablement augmenter l’efficacité, réduire les coûts d’investissement et d’exploitation, et réduire le temps de mise sur le marché pour les entreprises énergétiques.

« La refonte des chaînes d’approvisionnement en produits énergétiques permet de mettre en place une fabrication locale chez le client (ou à proximité). Cela implique non seulement un remplacement plus rapide des composants, mais aussi l’introduction de matériaux plus nouveaux et plus légers. Avec l’impulsion croissante des fabricants de produits et l’adoption croissante par les entreprises du secteur de l’énergie, plusieurs nouvelles normes et réglementations devraient entrer en vigueur afin d’intégrer la fabrication additive dans l’industrie de l’énergie. La fabrication additive réduisant les coûts des produits de 40 % et le temps de mise sur le marché d’un tiers, on s’attend à ce qu’elle apporte une contribution significative à l’industrie de l’énergie dans l’avenir. »

Le paysage des entreprises spécialisées dans ce domaine est vaste. Toutefois, des secteurs clés ont été représentés par des entreprises : les grandes entreprises de services publics, les sociétés d’exploration et de production pétrolières et gazières, les sociétés de services pétroliers et gaziers, ainsi que les OEM, les PME et les entreprises en démarrage de technologie établie. Quelques-uns des principaux participants dans cet espace sont ENI, EnergyX, GE, Halliburton, Shell, Siemens, Utilight, et Verterra.

Research and Markets répond à cette question dans son rapport.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Voulez-vous figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com




Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept