Afin d’apporter un autre regard du marché 2018 des imprimantes 3D, nous avons fait appel à Technavio, une société de recherche et de conseil en technologie. La recherche et l’analyse de l’entreprise se concentrent sur les tendances émergentes du marché et fournissent des idées pratiques, aidant ainsi les entreprises à identifier les opportunités du marché et à développer des stratégies efficaces pour optimiser leurs positions sur le marché.

Sunil Kumar Singh, analyste industriel chez Technavio, a bien voulu répondre à nos questions. Ingénieur en génie mécanique de formation, il est titulaire d’une maîtrise en gestion avec spécialisation en marketing et gestion des opérations. Parmi ses principaux domaines d’expertise, on compte l’impression, l’IdO, les semi-conducteurs, l’emballage de semi-conducteurs avancés, les nouvelles technologies d’affichage, les technologies d’éclairage, l’impression 3D, les MEMS, l’écosystème 5G et les dispositifs informatiques.

Comment définiriez-vous le marché mondial des imprimantes 3D en 2018 ?

Le marché 2018 des imprimantes 3D est un marché en forte croissance et fait l’objet de demandes de la part de plusieurs segments établis et émergents. La forte croissance de ce marché a également attiré un grand nombre d’acteurs, dont quelques start-ups qui font leur entrée sur le marché. La fabrication allégée et la production sans outils sont parmi les principales applications où les imprimantes 3D sont largement utilisées à l’heure actuelle.

Par exemple, l’impression 3D métal est utilisée pour les processus de pré et post-production dans l’automatisation industrielle afin de réduire le temps de cycle global. De même, plusieurs autres clients industriels et non industriels alimentent la demande d’imprimantes 3D utilisées pour diverses applications. Nous prévoyons que la demande des utilisateurs finaux sur le marché mondial des imprimantes 3D restera forte en 2018 et que la croissance s’accélérera.

Quel segment technologique domine le marché en Europe ? – en général ?

La « fabrication discontinue » ou « unitaire » a été l’un des segments les plus dynamiques du marché des imprimantes 3D en Europe, la majorité de la demande provenant des secteurs automobile et aérospatial. Les dépenses des entreprises européennes dans les technologies d’impression 3D ont augmenté à un rythme rapide et devraient augmenter considérablement dans les années à venir. Parmi les facteurs de croissance de l’impression 3D dans la région européenne figurent la production à la demande, la personnalisation de masse par la combinaison de l’impression 3D avec l’automatisation industrielle, la fabrication sans outils et la réduction des déchets de production.

Les imprimantes 3D de bureau constituent le segment le plus important du marché. La modélisation du dépôt fondu (FDM) est l’une des principales technologies d’impression 3D les plus populaires auprès des utilisateurs finaux. D’autre part, la stéréolithographie et le frittage sélectif au laser sont les deux principales technologies utilisées par les prestataires de services d’impression 3D dans la région. Ces technologies sont populaires parmi les acteurs qui se concentrent sur la fabrication unitaire pour les applications automobiles et aérospatiales.

Quels sont les facteurs clés qui favoriseront le développement du marché ?

Les facteurs clés qui influencent la croissance du marché sont les suivants :

  • Utilisation accrue d’imprimantes 3D pour le prototypage rapide, la conception de produits, le développement conceptuel de produits et la production.
  • Adoption rapide de la fabrication de filaments fondus (FFF)
  • Les fournisseurs de services d’impression 3D adoptent largement les technologies SLA et SLS
  • Prototypage en interne par secteurs d’utilisation finale tels que l’industrie, l’automobile, l’aérospatiale et la fabrication d’outils.
  • Outre les métaux, les matériaux caoutchouteux, les plastiques haute température, les fibres de carbone et les circuits conducteurs devraient être les principaux domaines de développement des produits.
  • Réduction de l’empreinte carbone du secteur industriel
  • Fabrication de pièces dentaires à l’aide d’imprimantes 3D
Quels défis le marché européen doit-il relever ?

L’adoption de l’impression 3D dans le secteur médical et des soins de santé est encore sous-développée dans la région européenne. Plus précisément, dans la région européenne, l’adoption des imprimantes 3D dans le secteur médical et des soins de santé se limite aux applications de recherche et développement et devrait s’accélérer à un rythme plus lent que dans d’autres régions comme les Amériques.

Quelles sont les tendances émergentes auxquelles nous pouvons nous attendre dans les années à venir ?

Dans les années à venir, on verra de nombreux développements émergents et innovants tels que :

  • Vitesse plus rapide de l’équipement pour améliorer les capacités de volume. Actuellement, les imprimantes 3D sont capables de fabriquer de petits lots de produits avec des personnalisations élevées, alors que les acteurs du marché espèrent augmenter les vitesses d’impression de manière significative (environ 100% des vitesses d’impression actuelles) dans les 5 à 7 prochaines années.
  • Matériaux organiques à utiliser pour l’impression d’aliments et de boissons.
  • L’électronique imprimée en 3D, qui est actuellement limitée aux batteries imprimées en 3D et aux écrans OLED. La prochaine génération d’écrans OLED avec des facteurs de forme flexibles, enroulables, pliables et extensibles devrait être fabriquée en utilisant la technologie d’impression 3D.
  • L’adoption dans le secteur de l’éducation augmentera pour un enseignement et une recherche & développement efficaces à l’échelle mondiale.
  • Utilisation de matériaux tels que les grès, les résines et les céramiques pour les matériaux de construction destinés à l’impression 3D.
  • Utilisation croissante des matériaux à base de cire pour les mannequins imprimés en 3D et les applications architecturales.
Votre dernier mot ?

Un questionnement intéressant a été soulevé concernant l’impression 3D : « Les imprimantes 3D peuvent-elles être utilisées pour fabriquer des imprimantes 3D ? », L’idée ne serait encore qu’à l’étape de concept mais devrait bientôt devenir réalité. Avec les nouveaux matériaux utilisés pour les produits imprimés 3D (actuellement dominés par les métaux et les plastiques), les imprimantes 3D en tant que sortie d’imprimantes 3D seront une application d’avenir à envisager.

Les aliments imprimés en 3D révolutionneront le marché où les matières organiques seront utilisées pour fabriquer des produits laitiers comestibles et même des légumes. Toutefois, ces développements devront suivre strictement les approbations des autorités réglementaires. Ils apporteront néanmoins des ajouts majeurs aux domaines d’application des imprimantes 3D.

L’émergence de l’impression 4D va augmenter la demande d’imprimantes 3D dans les années à venir.

Enfin, les technologies FDM, SLA, SLS, SLM et DMLS seront des technologies de flux principal dans les principaux secteurs générateurs de demande. D’autre part, le Polyjet, la fusion multijet, DLP, le jet de liant, CDLP, SDL et LOM seront des technologies émergentes sur le marché des imprimantes 3D dans plusieurs secteurs dans les années à venir.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com



About the author

Related

%d blogueurs aiment cette page :