Imprimer en 3D des maisons sur la lune : le prochain objectif de la Chine

La China National Space Administration (CNSA) prévoit de construire des maisons imprimées en 3D sur la lune, un sujet qui est actuellement étudié par les participants du challenge de la NASA, en particulier Apis Cor, le fabricant russe d’imprimantes 3D de construction. (Lire la page 9, numéro d’août de 3D Adept Mag)

Cette annonce a été faite lors du lancement de la sonde Chang’e-5, prévue pour la fin de cette année et dont l’objectif est de ramener des échantillons lunaires sur Terre.

Photo prise par l’atterrisseur de la sonde Chang’e-4 le 11 janvier 2019 – montre le rover Yutu-2 (Jade Rabbit-2)[Photo du dossier : Xinhua].
La Chang’e-5 est une mission robotique chinoise d’exploration lunaire qui consiste en un atterrissage et un retour d’un échantillon de véhicule. Le lancement avait été reporté à décembre 2019 en raison de l’échec du lancement du véhicule en 2017.

« Les experts sont toujours en train de discuter et de vérifier la faisabilité de projets ultérieurs, mais il est confirmé qu’il y aura trois autres missions après Chang’e-5 », a déclaré Wu Yanhua, chef adjoint du CNSA, lors d’une conférence de presse du Bureau d’information du Conseil d’Etat.

« Que la sonde atterrisse du côté proche ou lointain de la lune, nous prendrons la décision en fonction de la performance de Chang’e-5 », a-t-il dit.

Bien que l’impression 3D soit largement exploitée sur terre, son utilisation dans un environnement extraterrestre est encore à l’étude. Cependant, selon les chercheurs, la technologie semble être la plus appropriée pour la construction dans ce type d’environnement. Jusqu’à présent, la première étape a été franchie : la possibilité d’apporter et d’utiliser une imprimante 3D de bureau dans l’espace. Les experts doivent maintenant découvrir comment utiliser une imprimante 3D conçue pour la construction dans un tel environnement, car ces imprimantes 3D sont généralement plus grandes que de simples imprimantes 3D de bureau.

De plus, en ce qui concerne les matériaux, l’un des avantages de l’impression 3D de construction est l’exploration des matériaux actuellement disponibles sur place.

Quoi qu’il en soit, la Chine, les États-Unis, la Russie et certains pays européens veulent tous explorer les technologies nécessaires à une telle base lunaire scientifique. Et l’un de ces pays apportera certainement une réponse à la question de Wu : « Peut-on construire des maisons sur la lune en utilisant la technologie d’impression 3D ? »

 

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux ! Image de Une via Leonard David

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com