Facebook a annoncé que les sites qui hébergent des plans numériques d’armes à feu seront bannis de son réseau. L’entreprise de médias sociaux va également supprimer les contenus liés à la création d’armes.

Ce n’est pas vraiment une surprise puisque l’entreprise respecte simplement ses normes communautaires qui interdisent « l’achat, la vente, le don, l’échange et le transfert d’armes à feu, y compris les pièces d’armes à feu ou les munitions, entre particuliers ».

« Le partage des instructions sur la façon d’imprimer des armes à feu à l’aide d’imprimantes 3D n’est pas autorisé en vertu de nos normes communautaires. Conformément à nos politiques, nous retirons ce contenu de Facebook », a déclaré le géant des médias sociaux.

Cependant, le géant des médias sociaux n’a pas précisé s’il supprimerait seulement les messages connexes ou à la fois les pages d’accueil et les comptes. Une mise à jour de la politique sur les marchandises restreintes sera publiée très bientôt.

Notons qu’à la suite de la décision de l’administration américaine qui permet à Cody Wilson de commencer à partager ses fichiers numériques, huit États ont intenté une action en justice afin de faire cesser cette application.

Nous n’avons certainement pas fini d’entendre parler de cette affaire.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com




Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept