Repairing a turbine blade using laser deposition welding. Image: CHIRON

CHIRON Group, spécialiste des centres d’usinage verticaux de fraisage et de tournage à commande numérique, vient d’ajouter une autre corde à son arc, celle d’un fabricant d’imprimantes 3D métal.

AM Cube, une imprimante 3D en métal conçue pour la grande production, est le premier produit qui démontre ces nouvelles capacités. 

Tout comme un centre d’usinage CNC, le système d’impression 3D par dépôt de métal au laser est basé sur un système de coordonnées cartésiennes conventionnel. Il peut être exploité soit avec un code DIN ISO normalisé, soit, pour les composants complexes, avec un logiciel de CAO/FAO.  Grâce aux composants Siemens, il est possible de contrôler tous les autres aspects de l’imprimante 3D, du matériel à l’IHM en passant par la programmation de l’AM Cube.

Tirer parti de leur expérience en matière d’usinage des métaux et d’automatisation

Contrairement à d’autres imprimantes 3D métal, la tête d’impression du CHIRON AM Cube peut être changée pendant un processus d’impression/revêtement actif. Cette option permet de combiner différentes exigences de processus : Par exemple, une tête d’impression peut être utilisée pour obtenir une qualité de surface élevée, et une autre pour obtenir un taux de dépôt élevé. La fonction de changement automatique de tête permet de combiner ces propriétés en une seule pièce.

En outre, pour permettre à la machine d’être flexible et de produire autant que possible, l’AM Cube est équipée de trois têtes d’impression au total.

Une imprimante conçue pour les deux matériaux de dépôt les plus utilisés – le fil et la poudre -,  

La possibilité de développer une imprimante 3D pour les deux matériaux de dépôt largement utilisés – le fil et la poudre – conduit à une technologie entièrement nouvelle et brevetée. Les deux procédés ont leurs applications : Alors que le revêtement par poudre est le procédé le plus couramment utilisé, le dépôt de métal par laser à base de fil offre de meilleures caractéristiques de sécurité et une réduction impressionnante des déchets. Le fil présente également l’avantage de pouvoir être utilisé pour la fabrication de tout type de fil de soudure.

Le système est conçu comme une plate-forme et peut être reconfiguré de l’usinage 4 axes à l’usinage 5 axes avec relativement peu d’efforts. L’AM Cube est équipé de capteurs de pointe et répond à toutes les exigences de sécurité applicables pour un fonctionnement sans surveillance par l’opérateur. Si l’AM Cube est utilisé pour usiner des matériaux particulièrement réactifs comme le titane, l’ensemble du système peut être inondé de gaz protecteur pour réduire l’oxydation, ce qui permet d’effectuer la fabrication sous atmosphère de gaz protecteur pendant plusieurs heures.

Une nouvelle dynamique dans son secteur de marché

« Le département Additive Manufacturing est une start-up au sein de notre propre groupe d’entreprises », explique Axel Boi, responsable Additive Manufacturing du groupe CHIRON. « Avec cette imprimante 3D métal, fabriquée par CHIRON, nous créons une installation pour la fabrication de composants plus grands, avec des délais d’approvisionnement longs et des prix de matériaux élevés. Cette technologie peut être utilisée efficacement dans les secteurs de l’ingénierie mécanique, de la fabrication d’outils, de la production d’énergie et de l’aérospatiale. Ce sont tous des secteurs cibles importants pour le groupe CHIRON », déclare l’expert.

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram !