BAE Systems s’appuie sur le logiciel Simufact Additive pour la simulation de pièces métalliques de la FA

BAE Systems passe de plusieurs essais de construction à deux essais de construction par composant grâce au logiciel Simufact Additive Software.


Source BAE Systems (Copyright BAE Systems plc.)

BAE Systems est une entreprise de défense, de sécurité et d’aérospatiale. Même une multinationale peut être confrontée aux défis d’un marché spécifique. Dans l’industrie aérospatiale, les fabricants d’avion doivent faire face à des exigences de spécifications et des volumes de lots plus faibles, plutôt que de passer des commandes pour des centaines d’appareils à la fois.

C’est pourquoi ils doivent penser différemment lorsqu’il s’agit de fabrication. L’intégration de la fabrication additive est un outil qui permet à des entreprises comme BAE Systems de produire à la demande. Cependant, cette technologie nécessite la maîtrise d’un ensemble d’étapes avant la production proprement dite et l’une de ces étapes est la simulation qui permet d’économiser du temps et de l’argent dans un processus de production. Pour rappel, la simulation est essentielle pour déterminer le nombre de défauts avant la production, en particulier dans les procédés d’impression 3D métal.

BAE Systems a ouvert en 2015 un nouveau centre de développement de produits et de procédés, où elle a testé les meilleurs progiciels du marché pour la simulation de procédés de la FA métallique. À la fin de cette phase d’essai, ils réalisent que le logiciel Simufact Additive est le logiciel le plus adapté pour leurs essais. En outre, il convient de noter que la société possède déjà une certaine expertise avec les produits MSC Software. En effet, ils utilisent déjà MSC Nastran, Patran et MSC Apex.

Pour Msc Software, la société mère de Simufact Engineering, BAE Systems est un partenaire de choix car elle démontre qu’elle offre les meilleures solutions de sa catégorie. « Avec notre gamme de produits MSC One, il est facile de déployer un portefeuille complet de solutions qui fonctionne avec les applications de BAE », déclare Paolo Guglielmini, CEO de MSC Software.

De cinq à deux essais de construction

Selon Simufact Engineering, BAE Systems peut maintenant réduire ses essais de construction à seulement deux constructions par pièce avec l’opportunité future, grâce à l’expérience, de réduire l’approche à une « bonne première fois ».

Partie réelle des lunettes de vision nocturne (NVG) – Source BAE Systems (Copyright BAE Systems plc.)

A ce stade, ils sont heureux que leurs ingénieurs utilisent la solution logicielle MSC qui leur permet de créer la préparation de la construction d’un composant afin d’obtenir la meilleure orientation et les stratégies de support pour une construction particulière. En utilisant Simufact Additive, BAE Systems est maintenant en mesure de réduire la distorsion des composants de plus de 70 pour cent à la première étape d’itération.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com

Kety S.

Spécialiste en communication corporate et marketing à 3D Adept, Kety a un grand intérêt pour les innovations technologiques, précisément pour la portée de l’impression 3D sur différents secteurs d’activités. Afin d'en tirer profit à juste mesure, bon nombre de choses doivent encore être découvertes sur les technologies qui façonnent le monde de demain.

%d blogueurs aiment cette page :