J-J-1 et Formnext, l’événement le plus attendu de l’année en Europe, ouvrira ses portes à Francfort. Plus de 600 participants présenteront leurs dernières innovations, produits et services à un public averti.

Que pouvez-vous attendre de cette 6e édition ? Quelques entreprises comme Roboze, Tridtive et Xerion ont déjà fait leurs premières annonces. D’autres ont suivi cette tendance :

Verashape dévoilera une nouvelle imprimante 3D dédiée à l’impression 3D médicale : VSHAPER 500 MED

L’imprimante VSHAPER 500 MED 3D a été créée pour répondre à la demande croissante du monde contemporain pour des impressions destinées à la médecine. La machine se caractérise par un espace de travail de 420/420/440 mm et une extrudeuse équipée de deux têtes V-JET. La combinaison de ces composants permet la création efficace de modèles 3D précis et de haute qualité.

Une chambre fermée avec un revêtement en poudre antibactérien à base d’argent et de rayons UV et une table à vide offre un environnement parfait pour créer des impressions 3D précises destinées à des applications médicales – déclare Marek Kantowski, ingénieur R&D en chef chez VERASHAPE.

Le VSHAPER 500 MED ainsi que d’autres solutions proposées par VERASHAPE seront disponibles sur le stand 3.1-G88.

Arburg et son Freeformer 300-3X

Le Freeformer est un procédé qui comprend trois composants qui fonctionnent avec le procédé Arburg Plastic Freeforming (APF), permettant la fabrication additive de pièces fonctionnelles complexes dans des combinaisons résilientes dures et souples avec structure de support. En plus de la nouvelle « grande version », deux machines Freeformer 200-3X éprouvées seront exposées. Sur le stand E70 dans le hall 3.1, les visiteurs pourront également voir d’autres échantillons de pièces et les tester sur quatre stations interactives.

AMFG fera une démonstration de nouvelles solutions de gestion de post-production sur sa plate-forme logicielle d’intelligence artificielle (IA).

Autonomous Manufacturing aka AMFG est une société de logiciels basée au Royaume-Uni qui fournit des solutions d’automatisation des flux de travail grâce à une plate-forme logicielle pilotée par l’IA. Les nouvelles solutions que l’entreprise présentera comprennent un outil qui aide les utilisateurs à identifier les pièces après la construction, un nouveau système de planification post-traitement et un outil de gestion de l’assurance qualité (AQ).

L’entreprise veut démontrer le potentiel d’un outil d’identification numérique des pièces ; comment elle peut identifier automatiquement les pièces finies après la construction, afin de les comparer aux exigences et de les préparer pour un post-traitement et une livraison supplémentaires.

Les visiteurs du stand d’AMFG au salon Formnext dans le hall 3.0 F68 pourront également utiliser l’outil d’identification numérique des pièces pour identifier eux-mêmes les pièces imprimées en 3D en temps réel.

WONDERCUTTER veut surprendre avec un coupeur à ultrasons

Avez-vous déjà eu de la difficulté à découper une pièce imprimée en plastique ? – Des entreprises comme Wondercutter proposent des solutions pratiques en la matière. Une image vaut mille mots :

4D Additive de CoreTechnologie

Dévoilé pour la première fois en avril à Add Fab, CoreTechnologie lancera officiellement son logiciel en Allemagne. Le logiciel permet de vérifier et de trouver le positionnement idéal d’une pièce, de créer des supports et enfin de permettre l’imbrication et la production de plusieurs formes en même temps.

La spécificité de cet outil novateur est que les données sont traitées en géométrie exacte (BREP) et non pas en approximation triangulée comme l’ensemble des produits équivalent sur le marché. Les formats de données majeurs tels que Catia, NX, Solidworks, Creo, STEP or JT sont importés avec leur définition exacte ainsi que toutes les métadonnées, historique de construction, PMI et annotations. Cette utilisation de modèles exacts permet de manipuler des données à la fois plus légères et plus précises.

La société réalisera des démonstrations du logiciel ainsi que ses impressions sur le stand C60 – Hall 3.0.

Henkel et ses solutions adhésives pour l’impression 3D

Le kit de collage LOCTITE 3DP est un ensemble de colleuses qui répondent aux problèmes d’assemblage des pièces imprimées en 3D.  Selon Ozgur Tanriverdi, Responsable Mondial de l’Impression 3D chez Henkel, « les nouveaux adhésifs LOCTITE 3DP permettent aux propriétaires d’imprimantes 3D d’imprimer des pièces plus grandes en morceaux, d’optimiser leurs processus en permettant l’assemblage de plusieurs pièces dans un même volume d’impression et de coller entre eux des matériaux différents et difficiles. »

Henkel fournira également aux visiteurs de plus amples informations sur les applications de Post Processing sur le stand:3.1-H59.

 

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com




About the author

Related

%d blogueurs aiment cette page :