Aether développera des technologies d’impression 3D et d’IA pour Procter & Gamble

Founders of Aether

Il est toujours surprenant de voir quel type d’entreprises peut entrer sur le marché de la fabrication additive. Aujourd’hui, l’industrie accueille Procter & Gamble, un acteur phare dans le monde des biens de consommation reconnus pour ses différentes marques, dont leurs fameuses couches Pampers.

L’entreprise collaborera avec Aether, une entreprise de technologie qui vise à développer l’impression 3D et l’intelligence artificielle pour diverses industries. Pour rappel, c’est une expérience personnelle qui a amené le CEO de l’entreprise sur le marché de l’impression 3D et a conduit quelques temps plus tard à Aether 1, une imprimante 3D tout-en-un conçue pour la bio-impression 3D et la fabrication hybride.

Aujourd’hui, les deux sociétés lancent un projet de développement d’une durée de deux ans au cours duquel Aether 1 développera un ensemble de capacités matérielles et logicielles destinées à automatiser et à améliorer les applications de recherche produit pour P&G, ainsi qu’à développer une autre gamme d’imprimantes 3D Aether.

Un projet de développement en trois phases

« Aether travaille avec P&G pour redéfinir complètement l’impression 3D. Il ne s’agira plus seulement de déposer un matériau ou deux selon un modèle spécifique », a déclaré Ryan Franks, CEO< et fondateur d’Aether. « Nous construisons quelque chose qui ressemble davantage à un robot artisan intelligent, capable d’effectuer des tâches très complexes avec de nombreux outils différents, d’évaluer et de corriger visuellement son travail tout au long du processus de fabrication et d’apprendre constamment à l’améliorer. »

En plus de la technologie d’impression 3D, les équipes se concentreront également sur le traitement d’images par apprentissage machine (machine learning image processing) et la technologie de base.

Des techniques d’apprentissage approfondi seront utilisées pour former de multiples réseaux neuronaux, les réseaux résiduels profonds, les réseaux d’interrogation générative ou d’autres réseaux neuronaux génératifs pour obtenir une conversion automatique de fichiers 2D en 3D de haute précision pour les chercheurs de P&G.

Alors que la technologie de base implique que d’autres domaines pourraient entrer en jeu dans le projet. En effet, l’objectif d’Aether est de combiner l’intelligence artificielle et la robotique pour faciliter l’impression des structures complexes en utilisant une grande variété de matériaux, d’outils et de méthodes de fabrication.

Cela permettra non seulement de faire progresser l’impression 3D, mais aussi d’offrir une nouvelle gamme d’applications pour d’autres technologies.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com