Depuis quelques années, SprintRay s’est engagé à introduire les technologies numériques dans le monde dentaire. Étonnamment, ses imprimantes 3D sont également efficaces pour d’autres applications médicales. Pour développer sa nouvelle gamme d’imprimantes 3D SprintRay Pro, le fabricant a adopté une approche en cinq étapes.

Grâce au retour d’expérience de différents professionnels de l’industrie dentaire (endodontistes, hygiénistes, médecins généralistes et techniciens de laboratoire), ils ont identifié les domaines clés d’amélioration de leur gamme MoonRay.

Ces domaines d’amélioration sont la zone de construction, la vitesse, l’expérience utilisateur, l’amélioration de la conception ainsi que le logiciel.

En ce qui concerne ce dernier point, l’entreprise introduit un outil de réparation et de base de numérisation à un seul bouton. Selon le CEO Amir Mansouri, « cela élimine le besoin d’un logiciel tiers, permettant aux utilisateurs finaux d’effectuer l’ensemble du flux de travail sans quitter [leur] suite logicielle. » « De plus, nous avons ajouté quelques outils pratiques, tels que le générateur de support en un seul clic et les duplicateurs de modèles, afin de simplifier le flux de travail d’impression. De plus, au fur et à mesure que SprintRay Pro se développe, ses logiciels évoluent également. Avec des années de nouvelles fonctionnalités et de support, nous avons de grands projets pour cet ensemble déjà impressionnant », explique le CEO.

Étant donné que l’espace est souvent limité dans la plupart des cabinets dentaires, le fabricant a trouvé plus pratique d’intégrer une charnière de contrôle de position à couple constant pour le couvercle. Ce dernier permet à SprintRay Pro de conserver son petit facteur de forme, même lorsque le couvercle est soulevé. « Un mécanisme de verrouillage magnétique sécurise la plate-forme de construction, assurant ainsi qu’il n’y a pas d’usure mécanique. Le châssis est coulé et usiné pour une précision dimensionnelle et une durabilité absolues, une technique similaire utilisée pour la fabrication de blocs moteurs haute performance. Le STEM Tank™ est construit avec une dynamique des fluides optimale, guidant le flux de résine sous la plate-forme », peut-on lire sur le blog de l’entreprise.

La commercialisation des imprimantes 3D n’a pas encore été annoncée.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Voulez-vous figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com

About the author

Related

%d blogueurs aiment cette page :