Sintratec écrit un nouveau chapitre pour l’impression 3D SLS avec une plateforme tout-matériau

Le fabricant suisse d’imprimantes 3D SLS Sintratec, connu pour le développement de l’imprimante 3D SLS S2, fait pivoter son modèle commercial avec le développement d’une solution brevetée appelée All-Material Platform (AMP – en français « plateforme tout-matériel » – ). Cela signifie que plutôt que de vendre des imprimantes 3D uniques et insulaires, l’entreprise proposera désormais une plateforme de fabrication modulaire et évolutive.

Dans cette plateforme, les imprimantes 3D sont divisées en deux parties. Les modules de construction contiennent tout ce qui entre en contact avec le matériau d’impression, comme les réservoirs de poudre et le dispositif de régénération. La seconde partie, les modules de fusion, n’est pas contaminée par la poudre et contient les composants les plus coûteux, tels que le laser et l’optique. Grâce à cette modularité, la même ligne de production permet de traiter économiquement différents polymères et métaux. Il est intéressant de noter que l’approche modulaire de l’AMP signifie également que tous ses modules sont compatibles entre eux et interchangeables, explique un communiqué de presse.

Avec l’introduction de la deuxième génération de modules de Sintratec – le Sintratec S3 et le MCU-220 – les avantages de l’approche de la plate-forme sont davantage mis en évidence. Le module S3 est équipé d’un puissant laser à fibre de 30 watts qui augmente considérablement la vitesse d’impression par rapport au module S2. S’ajoutant au module de construction existant (MCU-160), le nouveau MCU-220 présente un volume de construction 90 % plus important, ce qui en fait le choix idéal pour les objets plus grands et un débit plus élevé. En outre, le portefeuille de matériaux de l’AMP s’enrichit du Sintratec PA12 GF – une variante de polyamide 12 chargée de verre pour les pièces présentant une rigidité et une résistance aux chocs exceptionnellement élevées.

L’AMP se distingue de l’impression 3D industrielle conventionnelle, où le passage du prototypage initial à la production reste difficile et coûteux, les lignes de production résultantes étant souvent limitées à un seul matériau. En sélectionnant des modules, les clients peuvent adapter leur installation AMP à leur application individuelle et bénéficier d’une structure de coûts optimale. La compatibilité ascendante et descendante des modules garantit également que les clients n’ont pas besoin de remplacer leur matériel existant lors de la mise à l’échelle, ce qui leur permet d’assurer l’avenir de leurs installations, note Sintratec.

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram !

3D ADEPT Media est une presse spécialisée qui suit et analyse les dernières tendances de l’industrie de la fabrication additive (FA). En tant que ressource de haute qualité et précise sur la fabrication additive, nous sommes fiers de fournir des informations actualisées sur lesquelles vous pouvez compter grâce à notre média en ligne et à notre magazine imprimé et numérique interactif 3D ADEPT Mag. Les contenus de 3D ADEPT sont disponibles en anglais et en français.