Materialise lance un logiciel de simulation pour l’impression 3D métal

Le logiciel Magics 3D Print Suite n’est plus le logiciel unique de Materialise. La société belge d’impression 3D a dévoilé hier à TCT un logiciel de simulation pour l’impression 3D métal.

Ce dernier complètera le logiciel Magics 3D Print Suite en intégrant la simulation dans les processus de fabrication additive. Le logiciel permettra essentiellement des capacités de simulation faciles à gérer à moindre coût.

Faciliter l’environnement économique des bureaux d’impression 3D

Materialise a expliqué que dans un processus normal de CAO à la pièce imprimée, le service d’impression peut aller jusqu’à 75% du coût total d’une pièce. Comme vous pouvez l’imaginer, la production de plusieurs tirages d’essai plus l’impression de pièces défectueuses ou inadaptées peut devenir très coûteuse.

C’est notamment le cas pour l’impression 3D métal et la production de pièces métalliques de grande valeur, personnalisables et à géométrie complexe. En moyenne, 15% de ces pièces métalliques tombent en panne.

C’est là que la simulation entre en jeu

La simulation permet aux professionnels de prédire et d’analyser toutes les phases d’une fabrication réussie d’une pièce avant sa production réelle. Il s’agit simplement de créer un prototype virtuel, d’aider à optimiser leur préparation de construction et de réduire le nombre de réimpressions coûteuses et d’échecs.

« Le nouveau module de simulation de Materialise se concentre sur l’optimisation du processus de production sans avoir besoin de connaissances spécialisées. En combinaison avec le logiciel de préparation de données Magics de Materialise, il apporte des capacités de simulation haut de gamme pour l’impression 3D dans l’atelier de production, libérant ainsi du temps aux ingénieurs hautement qualifiés.

Avec l’introduction du logiciel, disponible sous forme du module Materialise Magics, Materialise vise à rendre la simulation facile à gérer et accessible à un public plus large. Les utilisateurs peuvent appliquer les résultats de simulation directement aux outils de génération et d’orientation du support dans la suite Materialise Magics. Il prend en charge les rediffusions rapides sur un poste de travail standard sans avoir besoin d’une puissance de traitement haut de gamme, et peut également être utilisé en combinaison avec d’autres solutions d’ingénierie assistée par ordinateur (IAO) pour une production métallique hautement certifiée. Le module comprend également une fonction d’étalonnage intégrée qui guide l’utilisateur vers les paramètres de simulation corrects pour sa machine à métaux. »

 

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Voulez-vous figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com




Yosra K.

Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept

%d blogueurs aiment cette page :