L’Institut des nanosciences de Dresde (Allemagne), met au point un ingénieux processus pour fournir des médicaments anti-cancéreux au système reproducteur féminin.

Selon l’OMS, le cancer du col de l’utérus a enlevé la vie d’environ 266 000 femmes dans le monde entier en 2012. Les cancers gynécologiques quant à eux, ainsi que d’autres affections comme l’endométriose et les maladies inflammatoires pelviennes, sont particulièrement difficiles à traiter avec des drogues. Et cela est dû aux caractéristiques environnementales du vagin, le col de l’utérus, l’utérus et les trompes de Fallope.

Le fonctionnement

Pour ce faire, les chercheurs utilisent des spermatozoïdes et un minuscule dispositif imprimé en 3D : des spermatozoïdes bovins plus précisément et un type de médicament de chimiothérapie appelé doxorubicine.

« Le ciblage spécifique du sperme sur la zone cancéreuse (et sa sortie éventuelle du médicament) a été rendu possible grâce à une forme avancée de la technologie d’impression 3D. »

Un ” tétrapode ” imprimé en 3D est adapté au sperme. Il est par la suite recouvert d’une couche de fer et d’une couche de titane qui complète le micromoteur.

Ce revêtement métallique du micromoteur sert à guider le sperme, en utilisant des champs magnétiques, directement dans la zone affectée du système reproducteur. Au moment où les cellules cibles sont atteintes, l’impact avec l’appareil libère la dose de spermatozoïdes nécessaires. 

Les premiers tests

Réalisées dans une boîte de Petri dans un laboratoire ont été un succès. Seulement les résultats bien qu’étant positifs montrent qu’il y a un moyen de rendre la technique encore meilleure avant de soigner un corps féminin.

Cette recherche montre enfin que la technologie permet de nouvelles possibilités de sauvetage dont les générations précédentes ne pouvaient rêver.

 

 

About the author

Spécialiste en communication corporate et marketing à 3D Adept, Kety a un grand intérêt pour les innovations technologiques, précisément pour la portée de l’impression 3D sur différents secteurs d’activités. Afin d'en tirer profit à juste mesure, bon nombre de choses doivent encore être découvertes sur les technologies qui façonnent le monde de demain.

Related

%d blogueurs aiment cette page :