Sunata, le nouveau logiciel d’Atlas 3D crée actuellement un grand battage publicitaire dans l’industrie de la fabrication additive. Conçu pour fonctionner avec des imprimantes DMLS (Direct Metal Laser Sintering), le logiciel choisit automatiquement l’orientation requise pour une pièce et génère les structures de support nécessaires pour une construction réussie. Par conséquent, le processus de simulation qui embête les ingénieurs de conception 3D est évité.

Les principales caractéristiques de Sunata sont : la précision et la rapidité, la qualité et les options de temps d’impression ainsi que le nouveau QuesTek Ferrium® C64®.

Qualité et temps d’impression

Atlas 3D a collaboré avec ITAMCO (Indiana Technology and Manufacturing Company) pour créer Sunata. Nous avons parlé d’ITAMCO quand l’entreprise a fabriqué additivement des pièces avec de la poudre métallique IndustryLine EOS 17-4 PH qui dépassait la résistance à la traction de l’acier inoxydable 17-4 PH.

Retour à Sunata … « L’équipe a apprécié la nécessité d’équilibrer la distorsion minimale avec des temps d’impression réduits. Ils voulaient imprimer de manière rentable des composants viables avec une fabrication additive, et pas seulement des prototypes d’impression. »

Le fait est que les utilisateurs peuvent adapter leurs exigences de distorsion proche de zéro avec des temps d’impression plus longs, à une distorsion plus tolérable avec des temps d’impression plus courts. De plus, étant donné que le logiciel peut choisir automatiquement la meilleure orientation, le temps d’impression total et la quantité de matériau fritté demandé sont donnés avec précision.

Construire avec le nouveau QuesTek Ferrium® C64®

Grâce à des charges métalliques, la plateforme logicielle peut tester la nouvelle poudre métallique Ferrium C64 (AMS 6509) de QuesTek Innovations.

Pour info, Ferrium C64 est un acier à haute résistance, à haute dureté et à haute résistance à la fracturation qui résiste également aux hautes températures et à la trempabilité. L’acier C64 est une mise à niveau de performance de 9310, X53 (AMS 6308), EN36A, EN36B, EN36C et 8620. Il peut atteindre une dureté de surface de 62-64 Rockwell C (HRC) par carburation sous vide.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !




About the author

Spécialiste en communication corporate et marketing à 3D Adept, Kety a un grand intérêt pour les innovations technologiques, précisément pour la portée de l’impression 3D sur différents secteurs d’activités. Afin d'en tirer profit à juste mesure, bon nombre de choses doivent encore être découvertes sur les technologies qui façonnent le monde de demain.

Related

%d blogueurs aiment cette page :