Dans le cadre d’un projet de recherche, ITAMCO (Indiana Technology and Manufacturing Companies) a fabriqué additivement des pièces avec de la poudre métallique IndustryLine EOS 17-4 PH qui dépassait la résistance à la traction de l’acier inoxydable 17-4 PH.

Les neuf cylindres sur la plaque de construction de l’EOS M 290. (Photo: ITAMCO)

Le projet visait à explorer les propriétés des pièces imprimées en 3D pour le frittage direct par laser métallique (DMLS – Direct Metal Laser Sintering).

Les différentes étapes du projet

La construction de neuf cylindres a été préparée avec le logiciel Sunata ™ d’Atlas 3D. Le logiciel a choisi la meilleure orientation pour les pièces et a généré les structures de support nécessaires pour la construction de l’imprimante 3D EOS M 290 d’ITAMCO.

Trois cylindres ont donc été construits horizontalement, trois à 45˚ à l’horizontal, et trois ont été construits verticalement. Après la construction, les cylindres ont été découpés dans la plaque de construction et envoyés pour un traitement thermique.

Tout d’abord, les cylindres ont été chauffés à 1040 ° C et maintenus à cette température pendant une demi-heure. Les cylindres ont ensuite été trempés par de l’argon. Après cela, les cylindres ont été réchauffés à 480 ° C et maintenus à la température pendant une heure. Les cylindres ont été trempés à nouveau par de l’argon. La dureté était comprise entre 40 et 47 HRC et la résistance à la traction estimée était de 190 KSI après traitement thermique.

Après cette étape, SGS MSi, un laboratoire d’essais métallurgiques, a reçu les cylindres. Les valeurs de résistance à la traction (PSI) sont : la résistance moyenne à la traction (PSI) des neuf cylindres était de 192 000.  La résistance moyenne à la traction (PSI) de six aciers inoxydables traités thermiquement (H900, H1025, H1075, H1150, H1150-M, H1150 -D) est de 144 000. Par conséquent, la résistance à la traction des neuf cylindres dépasse la résistance à la traction de la matière première 17-4 PH qui avait été traitée thermiquement.

« Nous avons mené la recherche afin de pouvoir comparer les propriétés forgées du métal aux pièces fabriquées grâce à la fabrication additive avec la nouvelle poudre métallique EOS 17-4 PH d’acier inoxydable. Il est tout à fait surprenant pour nous que nous ayons atteint les propriétés forgées du métal », a déclaré Joel Neidig, directeur du développement commercial et de la technologie chez ITAMCO.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !




Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept