L’actu en bref sur l’impression 3D : America Makes, Nano Dimension, AMFG

Cette brève présente les différents changements intervenus dans l’industrie de la fabrication additive en termes d’expansion, d’opportunités de carrière et même d’approbation de brevets.

Création de badges numériques et… d’emplois

America Makes a signé un partenariat avec Fab Lab Hub pour créer des badges numériques en utilisant la FA. America Makes est l’insitut d’innovation nationale de la FA dirigé par le National Center for Defense Manufacturing and Machining (NCDMM).

Fab Lab Hub recevra un prix de 70 000 $ pour produire des badges numériques qui préparent les opérateurs et les techniciens à utiliser et à entretenir les imprimantes 3D FDM (Fused Deposition Modeling) et SLA (Stereolithography). Les badges numériques sont des vérifications sécurisées des compétences basées sur la plate-forme OpenBadge développée par Mozilla qui gagnent en popularité dans les établissements d’enseignement et les entreprises.

« America Makes comprend que l’industrie de l’impression 3D dépend d’opérateurs et de techniciens qualifiés, nécessaires au déploiement réussi de l’équipement », explique Rob Gorham, directeur exécutif d’America Makes. « Nous nous sommes engagés à faire progresser l’éducation dans le domaine de l’impression 3D et nous avons mis en place un certain nombre de partenariats pour atteindre nos objectifs visant à répondre aux besoins en main-d’œuvre de nos membres à tous les niveaux de l’organisation. »

Grâce à ce nouveau partenariat, un groupe de 10 laboratoires Fab Lab et établissements d’enseignement où se déroulera la partie pratique du projet pilote d’insigne numérique a formé l’alliance de fabrication digitale en Amérique du Nord (North American Digital Fabrication Alliance) pour émettre les insignes.

Nano Dimension a obtenu un brevet pour une encre diélectrique innovante

Le spécialiste de l’électronique imprimée 3D a reçu l’approbation des bureaux américain et coréen des brevets et des marques pour sa technologie de base d’encre diélectrique. Cette dernière offre des performances pour les communications à haute fréquence jusqu’à 6 GHz, avec des performances comparables à celles des circuits développés à l’aide de techniques de fabrication conventionnelles. Cette performance, combinée à la légèreté de l’encre et à ses propriétés diélectriques électriques, a rendu le DragonFly Pro, le système et la technologie de fabrication additive de Nano Dimension, très attractifs pour l’industrie spatiale, en particulier dans le domaine des mini satellites, où le poids et la taille sont des exigences critiques de conception.

« Cette approbation de brevet est une nouvelle étape dans notre cheminement vers un changement fondamental dans la façon dont les pièces électroniques sont fabriquées et ajoute de la valeur aux processus de conception et de fabrication », a déclaré Amit Dror, CEO de Nano Dimension. « Les circuits de radiofréquences tels que les amplificateurs et les antennes fabriqués avec notre DragonFly Pro seront testés sur la Station spatiale internationale dans le cadre d’un projet conjoint Harris et Space Florida. Nous sommes très ravis de participer ce projet et par l’énorme potentiel qu’il recèle en matière de développement d’applications spatiales novatrices. »

AMFG ouvre un nouveau bureau à Munich (Allemagne)

La société de logiciels londonienne AMFG a annoncé l’ouverture d’un nouveau bureau en Allemagne, à Munich. Cette ouverture fait suite à l’annonce d’un précédent financement que l’entreprise a reçu d’Innovate UK. Elle confirme également la volonté de l’entreprise de développer ses solutions logicielles d’intelligence artificielle, non seulement au niveau technique mais aussi au niveau international.

En outre, comme le dit Felix Doerr, responsable de la R&D et des partenariats de l’entreprise, « l’Allemagne est depuis longtemps une plaque tournante pour la fabrication additive industrielle. Comme nous continuons à accroître notre présence dans le secteur des entreprises, le fait d’avoir une équipe de vente supplémentaire à Munich nous rapprochera de nombreux fabricants leaders de l’industrie et de notre clientèle existante, tant en Allemagne que sur le continent ».

En travaillant avec différents fabricants et en développant de nouvelles solutions de gestion de la production, AMFG vise à s’assurer que ses « solutions logicielles restent les meilleures de leur catégorie et permettent aux fabricants d’améliorer leurs installations de FA ».

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com

%d blogueurs aiment cette page :